Science Spirituelle et Connaissance Scientifique

Nous existons dans un continuum d’espace-temps constitué d’ondes électromagnétiques dont le vecteur est le “photon” ou grain de lumière. Nous sommes donc constitués et entourés d’ondes électromagnétiques, régis par les lois qui déterminent ces mêmes ondes électromagnétiques, à la fois onde et particule (onduscules) donc à l’origine : lumière, qui est le sujet de l’étude de la science spirituelle. Intemporelle, elle détient les informations capables de résoudre tous les problèmes qui se sont posés, se posent ou se poseront à tous les niveaux.

Télécharger (PDF)

Approche holistique du Vivant

De la même façon que nous avons besoin d’air pour vivre, nous avons besoin de lumière. Nous sommes tramés en elle, onde électromagnétique dont seule une partie du spectre est directement accessible grâce à nos cinq sens. La lumière utilisée par le vivant est cohérente, de type laser. Elle permet de comprendre les nouvelles approches, qui attribuent au cerveau un fonctionnement holographique pour analyser l’hologramme de l’univers (Cf. David BOHM). Une cellule est “totipotentielle”, c’est-à-dire qu’elle contient toute l’information de l’organisme dont elle est issue. Elle recèle donc la mémoire et peut recréer un organisme (clone).

Télécharger (PDF)

Animaux de batterie

Au moment où la science découvre que la qualité de l’alimentation conditionne notre état de santé, que nous devenons ce que nous mangeons, que le système immunitaire, garant de notre intégrité physique, seul rempart contre la maladie et donc contre le Sida, dépend étroitement de la qualité du contenu de notre assiette, des attardés de l’évolution, plus soucieux de leurs bénéfices que de la santé de nos concitoyens et de l’état de la sécurité sociale, se préparent à ouvrir de nouveaux camps de concentration pour animaux dits “ de boucherie”. Quel terme barbare bien digne de cette fin d’espèce que nous sommes devenus!

 

Télécharger (PDF)

Une nouvelle approche de la Santé

Une nouvelle approche de la santé, passe par une nouvelle approche de l’homme. Il ne sert à rien de parler d’holistique, de globalité, sans comprendre ce que cela signifie dans les faits. Si l’homme, l’animal, la plante, sont bien plus que des assemblages d’organes ou de cellules, voire de particules, il faut définir ce plus.

 

Télécharger (PDF)

Faut-il avoir peur des prions ?

Une fois de plus voici un faux problème posé. par voie de conséquence, la solution retenue est la plus mauvaise et absolument inefficace outre qu’elle est scandaleuse sur le plan de la morale. “Le microbe n’est rien le terrain est tout”. Quand allons nous enfin appliquer cette phrase si souvent répétée mais jamais bien comprise ?

 

Télécharger (PDF)

Nous sommes Rois dans notre Royaume

Aujourd’hui, ne pas réagir devant l’énormité de l’erreur constatée dans l’approche du vivant relève du délit de non-assistance à personne en danger. Nous ne pouvons plus tolérer de voir les malades terrorisés par des diagnostics stressants, qui aggravent le pronostic, ni par des traitements qui n’ont jamais fait la preuve scientifique de leur activité.

 

Télécharger (PDF)