Dieu est en tout

Les champs morphiques sont à présent scientifiquement mesurables. Nous avons la preuve de l’existence de champs morphiques qui relient tous les humains et certainement tout le vivant

Nous ne savons pas encore comment expliquer ces relations subtiles entre des événements d’importances pour les hommes et les données obtenues, mais elles sont indéniables. Ces résultats montrent à l’évidence que le monde physique et le monde de l’esprit humain sont liés d’une relation encore inconnue. Comment pouvons-nous interpréter cela à la lumière des nouvelles connaissances concernant ces champs qui structurent la matière ?

De la physique quantique à la Biologie

Les formes dans l’univers s’adaptent à chaque instant aux changements des informations qu’elles reçoivent puisque tous les champs sont reliés de façon intime et immédiate (Théorème de Bell).

Nous avons vu dans l’article précédent que le champ magnétique pour être mesurable doit être capté par le métal susceptible de « s’aimanter ». Qu’il est le support de l’information et le constituant du champ morphogénétique – H3 de Pinel.

Transfert d’information dans le vivant

Le vivant se caractérise essentiellement par des échanges d’informations. Dans la cellule les messages circulent entre le noyau et le cytoplasme par l’intermédiaire des ARN, des enzymes, des transporteurs, etc. L’exécution du message ou sa non exécution est aussitôt transmise à l’ADN, via le centriole par un phénomène de feed-back caractérisant tout le vivant.

 

Télécharger (PDF)