Déterminisme et libre arbitre

La communauté scientifique est aujourd’hui en pleine mutation. Les pionniers du penser nouveau, les “nouveaux gnostiques” comme ils se nomment eux mêmes, ont défini un nouveau paradigme, une nouvelle façon de voir le monde, beaucoup plus satisfaisante pour l’esprit : un monde qui aurait un sens et où l’individu pourrait se retrouver, se connaître, se prendre en charge et transformer ses relations avec les autres habitants de ce monde, humains ou animaux.

Télécharger (PDF)

Dieu est en tout

Les champs morphiques sont à présent scientifiquement mesurables. Nous avons la preuve de l’existence de champs morphiques qui relient tous les humains et certainement tout le vivant

Nous ne savons pas encore comment expliquer ces relations subtiles entre des événements d’importances pour les hommes et les données obtenues, mais elles sont indéniables. Ces résultats montrent à l’évidence que le monde physique et le monde de l’esprit humain sont liés d’une relation encore inconnue. Comment pouvons-nous interpréter cela à la lumière des nouvelles connaissances concernant ces champs qui structurent la matière ?

De la physique quantique à la Biologie

Les formes dans l’univers s’adaptent à chaque instant aux changements des informations qu’elles reçoivent puisque tous les champs sont reliés de façon intime et immédiate (Théorème de Bell).

Nous avons vu dans l’article précédent que le champ magnétique pour être mesurable doit être capté par le métal susceptible de « s’aimanter ». Qu’il est le support de l’information et le constituant du champ morphogénétique – H3 de Pinel.

Transfert d’information dans le vivant

Le vivant se caractérise essentiellement par des échanges d’informations. Dans la cellule les messages circulent entre le noyau et le cytoplasme par l’intermédiaire des ARN, des enzymes, des transporteurs, etc. L’exécution du message ou sa non exécution est aussitôt transmise à l’ADN, via le centriole par un phénomène de feed-back caractérisant tout le vivant.

 

Télécharger (PDF)

Introduction de la conscience dans la matière – de la physique quantique à la biologie

Dans toutes les disciplines scientifiques, nos sociétés occidentales ne se sont intéressées qu’à l’étude toujours plus poussée de la matière. De leur côté, les civilisations orientales ont privilégié l’étude de l’esprit et de la conscience. Ne serions-nous pas en charge de relier avec une vision holistique les deux approches, en redonnant à l’esprit et surtout à la conscience, la place qu’elle occupe encore à notre insu dans notre quotidien ?

Télécharger (PDF)

Conséquences de la découverte des champs informationnels

Il est étrange de penser que la notion de champ, en particulier en biologie, ne s’est encore pas imposée à la majorité des scientifiques.

Pourtant même un enfant sait que, quoi qu’il veuille entreprendre, il lui faut un plan, que ce dernier est du domaine de l’esprit donc immatériel. Il ne viendrait à l’idée de personne de déclarer qu’à partir de matériaux épars on puisse édifier une maison sans au préalable savoir quelle maison sera construite, ce qui est le travail de l’architecte.