Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «  

Appel à la création de comités de soutien aux refuseurs à la vaccination obligatoire FCO

Les éleveurs qui refusent la vaccination obligatoire contre la FCO sont menacés de sanctions pouvant aller jusqu'à l'abattage des animaux. Ils ont besoin de comités de soutien pour les aider dans leur combat contre l'administration

Appel à la création de comités de soutien aux refuseurs à la vaccination obligatoire de la FCO

Le gouvernement a rendu obligatoire la vaccination contre la fièvre catarrhale ovine (FCO) pour les bovins et ovins depuis 2008, dépossédant une fois de plus les éleveurs de leur choix de soins envers leurs animaux. La FCO est une maladie non contagieuse et vectorielle (véhiculée par des moucherons). Cette affection ne présente aucun danger pour l’homme, par contre sa prophylaxie obligatoire (vaccination, désinsectisation) pourrait provoquer de sérieuses difficultés pour la santé humaine.

Outre le fait que la vaccination n'est pas anodine, provoquant dans de nombreux élevages des problèmes sanitaires immédiats sur les cheptels ainsi que des problèmes à plus long terme via les adjuvants (hydroxyde d’aluminium, squalène, thiomersal qui est un composé mercuriel, ...) contenus dans les vaccins. Elle s'oppose au développement de l'immunité naturelle beaucoup plus efficace à long terme et tellement plus économique pour la société et les éleveurs.

De nombreux éleveurs dans toutes la France ne sont pas disposés à suivre aveuglement la propagande de l'Etat et refusent les obligations de vaccination et de désinsectisation (forte nuisance environnementale). Ils se sont dans un premier temps réunis dans des collectifs (à ce jour 70 départements concernés) et se sont regroupés ensuite sous une coordination informelle. Une association (Groupement Des Refuseurs aux Obligations FCO) s'est mise en place pour assurer la défense juridique de ceux qui subissent les foudres de l'administration.

Après plus d'un an de lutte et de travail technique sur la maladie, l'obligation vaccinale vient d'être reconduite pour l'année 2010 avec un nouvel arrêté ministériel qui prévoit de lourdes sanctions pour les refuseurs allant jusqu'à l'abattage des troupeaux ! Il devient urgent que les refuseurs soient soutenus par tous ceux qui se sentent concernés par l'avenir d'une agriculture respectueuse du monde vivant et pour que les éleveurs soient libres de leurs choix.

Pour ce faire les refuseurs vont mettre en place des comités de soutien et des comités de vigilance dans toute la France. Les comités de soutien seront utiles pour la logistique et le financement (promesses de dons) des actions en justice. Les comités de vigilance seront composés de personnes proches des refuseurs pour les aider et les soutenir si l'administration met en place des actions violentes, comme des vaccinations de force, l'euthanasie et l'abattage des animaux non vaccinés.

C'est dans ce contexte là que nous appelons à nous soutenir pour mener à bien notre combat pour pouvoir choisir en toute liberté les soins pour nos animaux et participer ensemble à la préservation de notre environnement et au bien-être de chacun.

Le 15 Novembre 2009

Version PDF sur le site du GDRO : http://gdrofco.free.fr/IMG/pdf..._de_soutien.pdf

-- Groupement de Défense des Refuseurs aux Obligations liées à la FCO http://gdrofco.free.fr/ gdrofco@free.fr


Serge Bardoux
on May 15 2010
Jean-Loup VERON :

L'obligation vaccinale concerne les ruminants, qu'ils soient destinés à la boucherie ou non. Je connais un éleveur en ariège qui a des vaches "de compagnie". Elles ne sont pas élevées pour nourrir des hommes mais l'obligation vaccinale les concerne aussi.

Arrêter d'élever des animaux pour s'en nourrir (ou non?)?

c'est un sujet que j'ai "médité" depuis pas mal d'années. J'étais végétalien quand j'étais citadin et suis devenu éleveur, mangeant parfois un peu de viande, depuis mon retour à la terre.

Elever des animaux a du sens pour moi, pour ma vision du monde.

Je comprends qu'on fasse le choix de ne plus consommer de produits d'origine animale mais, à mon sens, ce qui est important c'est le respect du monde vivant.

Nous n'avons pas les memes expériences, pas les memes ressentis et nos choix de vie ont des conséquences sur le monde vivant que nous ne mesurons pas toujours.

Quel est l'impact sur le monde vivant d'une vie en ville, dépendante d'un systeme dans les normes de la croissance économique ?

C'est un maillon de ce systeme qui veut nous obliger à vacciner nos animaux et nos enfants.

Déplacer le débat de la vaccination obligatoire des animaux vers un débat sur le végétarisme me semble une vision étroite de la misère et du chaos sur notre petite planète.
Jean-Loup VERON
on May 15 2010
- May 15 Peut-être que la solution est d'arrêter d'élever des animaux pour s'en nourrir à méditer
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »