Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «  

LA MACHINE à "BULLES PLANETAIRES"

l'accélération du maelstrôm final économico-scientiste + addenda annexe ( carbone ) & lien _________

La MACHINE à « BULLES PLANETAIRES «

A l’heure où « La GRANDE ILLUSION PLANETAIRE «  se vérifie ligne par ligne ,il est temps de préciser comment la récupération du vortex écologique va servir de nouvelle bulle planétaire afin de tenter de le détourner de sa mission salvatrice … ;suivant toujours le même principe,déjà plusieurs fois développé .

Pour cela il faut encore mieux comprendre comment marche la machine à « bulles planétaires «  Or il se trouve qu’un journaliste du nom de Matt Taibbi a pris un risque énorme en publiant en juillet 2009 un article peut-être encore disponible sur AGORA VOX.fr.. Nous doutons cependant que beaucoup de personnes soient arrivées à lire & comprendre cet article, tant il est peu aisé à coordonner au reste de l’ensemble de l’actualité par la profusion de ses détails.

Nos considérations se mêlent donc très accessoirement aux siennes, ces dernières se reconnaissant à l’essentiel de l’article & aux détails techniques précis que nous avons parfois arrondis aux deux premiers chiffres. Nous glisserons donc parfois () pour marquer le début ou la fin de nos précisions personnelles. Le travail de ce journaliste d’investigation est énorme & mérite nos plus distinguées félicitations, à commencer par son courage. Nous avons donc essayé de mettre ses informations très lourdes à la portée de tous.

PREAMBULE :

(
) Tel nous l’avons déjà dit ,les USA ne sont jamais qu’un grand entrepôt de la CITY ,crée pour focaliser l’intérêt au-delà du principal objet & des grands axes qui dirigent effectivement le monde .Goldman Sachs issu de la fin du XIX° siècle en est avec les grandes banques une des principales chevilles ouvrières .Au-delà se trouvent des financiers sans noms connus et au-delà encore d’autres personnages ...& ainsi de suite …qui non seulement ne créditent que partiellement les présidents des états & encore moins les agités prétentieux et petits fâs qu’ils mettent parfois à la tête de certains pays ayant plus besoin de marionnettes que d’autres .. ;car plus difficiles à circonvenir de par leur position internationale . Cela dépend aussi des époques. () Goldman Sachs (disons définitivement GS) est une de ces pompes à finance internationale mise en place aux USA sous leur apparence d’indépendance . Il a essaimé partout jusqu’aux directions des banques centrales d’Italie & du Canada & dans des groupes tels que « city group » - « Merryl Linch » …etc. ; et en des personnages tels que Paulson, Thain, Liddy, Clinton…etc.  GS manipule donc tous les secteurs de l’économie en déplaçant ses pions au gré d’opportunités créent par lui-même afin de se gorger de coûts cachés brisant les individus et les familles.

[ Souligons entre parenthése l'actualité pernicieuse du jour ,puisque c'est l'occasion:

(
)Pourquoi dans ce contexte vient on nous parler aujourd'hui de possible contestation des lois anti-constitutionnelles par le citoyen...afin de lui faire croire tel au plan écologique que l'on a l'intention d'aller vers un monde meilleurs ? D'abord cette possible constestation existe en d'autres pays tel l'Allemagne et n'a pas changé l'exploitation du citoyen,ensuite, cette contestation passant forcément par des professionnels du sérail ,tels les avocats enfermés dans des lobbies d'intérêts prêts à discréditer ceux qui tentent trop de faire percer l'équité ,il sera possible de déclarer que tout citoyen qui en demande trop -même si cela est humainement légitime - ne rentre pas dans le cadre constitutionnel & que l'on ne peut rien pour lui. Mais il y a plus grave :avec la gouvernance mondiale un standart plus robotisé qu'humain sera établi - un peu comme dans le fameux feuilleton "le Prisonnier" qui augurait si bien des temps futurs . Il obligera toute personne n'entrant pas dans le cadre constitutionnel à accepter ce que le groupe choisit pour elle :isolement , contrainte professionnelle ,insertion dans un groupe qui la phagocyte...etc..voire euthanasie douce mais certaine ou carrément suppression de capacités ou d'organes dans le cadre constitutionnel . Les soi-disants droits de l'homme deviendront constitutionnels & non plus humains associés à la méta-physique de vie ,dans le cadre d'une religion mondiale laïcisée inféodant dans le groupe,soumettant au chantage .On adulera celui qui s'implique dans la pensée dominante & ridiculisera ou isolera les autres en les confinant dans les basses ou plus désagréables tâches...tel aujourd'hui mais en bien pire ,d'autant que la dénonciation sera devenue un standart !( plus inhumain mais plus aseptisé !) Tout se fera avec le sourire insensible que l'on connaît bien et le plus en silence possible , voire l'actuelle vaccination ,par exemple qui habitue insensiblement la masse à l'idée, la rendant éventuellement acceptable à ses yeux . Toute erreur médicale qui pourra être couverte constitutionnellement-qui plus est entre cercles de copinages - ne sera pas une erreur médicale ,même si vous avez été amputé par accident !Et l'empoisonnement par l'allopathie officielle ne sera pas poursuivable puisque constitutionnellement classable en risque acceptable,compensable par une autre forme d'empoisonnement plus atone sous la forme d'une autre chimiothérapie ...ou de médecines dites naturelles mais en partie dénaturées,permettant de maintenir une chimio ...donc une mutation sociale .Ainsi permettre à tout citoyen de contester les lois non -constitutionnelles dans une société aussi corrompue n'a pour but que d'établir à partir de dénominateurs communs d'une population ayant perdu les 3/4 de son éthique ,des standarts sociaux d'oppression acceptée par ignorance & non de libération. Il faut donc anticiper la révolte qui gronde et pourrait faire basculer le système en rendant au groupe l'autonomie de chacun faisant la richesse du groupe garante de la véritable paix et du véritable bonheur planétaire . Pour cela il faut donner l'illusion au citoyen qu'il va pouvoir participer à son profit à une adaptation de la réglementation au travers des mesurettes ,du roi diabolique de la mesurette,afin de sauvegarder la réglementation des oligargues au service des oligarques. Quand le citoyen se rendra compte qu'il n'y a là-dedans aucun souci d'humanité autre que l'exploitation en silence ,il sera trop tard pour lui !()]

Fermons cette parenthése pour en revenir à notre objet qui montre si bien la complicité maladivement cupide avec les états indifférents à toute souffrance humaine mais ne voulant que du bétail exploitable.Les formules d’actions de GS sont notamment l’art de se placer au milieu d’une bulle spéculative vendant du toc pour aspirer la classe moyenne & la basse société de façon directe ou indirecte par incidence destructrice de l’économie en s’aidant des état corrompus ,afin de lui permettre de recréer les règles. Ensuite les complices font mine de venir à la rescousse où GS prête avec intérêts aux perdants qu’il continue à attirer, puisque désespérés ou simplement sonnés.

SUJET :

Goldman Sachs fut fondé en 1869, à l’époque où les grands financiers se mettent en place pour adapter leurs structures à la continuation de la paupérisation du monde. GS fut fondé par Marcus Goldman & Samuel Sachs, immigrants allemands, pionniers de l’installation du papier commercial ou prêts à courts termes. (
) Ils sont donc les agents de Mayer Amschel Bauer de Frankfort, tissant leur toile d’araignée mondiale ()

GS utilise d’abord les « investments trust »,sorte de principe mutuelle qui prend l’argent des investisseurs & le met à Wall Street ( nous écrirons dés lors WS ) dans des valeurs dont le montant reste caché …un peu comme plus tard en 1990 où la spéculation en ligne attirera de nombreux « pigeons « (
) Nous retrouvons les principes des initiés du serpent ( Nahash –NHSH qui deviendra Nadaqs ) qui marièrent Guillaume d’Orange et en firent leur vassal et victime y ayant pris goût ()

Se crée alors «  GS Trading Corporation «  avec 1 millions d’actions à 10 $ revendues 104 à 90% ,puis achetant sans arrêt en faisant toujours monter les prix .GS se débarasse alors de ses avoirs et fonde un nouveau trust « Shenandoah corporation «  en suivant le même principe, puis «  Blue Ridge Corporation «  créant ainsi des pyramides infinies d’investissements .Sur les 7 millions d’actions de Blueridge 6 millions sont détenues par Shenandoah,laquelle est en grande partie détenue par GS Trading ,soit une guirlande d’argent emprunté .

Ainsi ils apportent 1$ & en empruntent 9, puis utilisent ces 9 + 1 = 10 pour en emprunter 90, soit 90 + 10 = 100 qui permettent d’en emprunter 900..tant que le public continue à prêter.

Ainsi Shenandoah & Blue Ridge deviennent des classiques de la folie de l’endettement par effet de levier à l’origine du Crack de 29..auquel GS survit aisément

65 ans plus tard, grâce à Sidney Weinberg, GS devient pionnier de l’introduction en Bourse des sociétés & le plus efficace moyen par lequel les sociétés lèvent de l’argent avec réputation -usurpée bien sûr -de respecter la déontologie bancaire par approche patiente à long terme « avide à long terme « Ils savent parfois renoncer à des affaires qu’ils savent perdantes à long terme.

Avec la présidence Clinton, ce semblant d éthique meurt quand Robert RUBIN devient ministre des finances .Aussitôt ce dernier avec la complicité de Clinton décide de déréglementer les marchés. RUBIN est un homme sans état d’âme classé telle une super intelligence (ou super zombie). C’est cette soi –disant super intelligence qui libéra les marchés, ouvrant ainsi un peu plus la boîte de Pandore en allant dans le sens du plan globalisateur. (
) Nous l’avons déjà écrit : après la suppression de l’étalon OR, permettant de cesser d’alimenter certains secteurs en fiduciaire, il suffisait de finir de déréguler les marchés en les libérant complètement pour transformer en chaos total, le peu de part restant en offre et demande, remplacée par de la virtuelle, donc la bulle Internet .C’est cela la soi-disant fulgurante intelligence de Rubin, alors que cela était prévu depuis un siècle ! Notre ami journaliste a lui aussi comme nous tous ,quelques lacunes !()

Dés lors il fut possible d’introduire en Bourse les sociétés choisies en les faisant plébisciter mondialement par la publicité de « la toile «  .C’est ce que Taibbi appelle le" jeu des pastèques" lancées du 50° étage dans un joli papier cadeau : il faut intercepter la pastèque avant qu’elle touche le sol pour récupérer son argent, avant que le marché éclate & s’écroule. De plus les banques avaient changé les règles du jeu & seuls les véritables initiés connaissaient le prix exact de ces sociétés . Le commun achetait donc sur de faux prix.

Finie l’époque où la société devait exister depuis 5 ans & dégager des bénéfices pendant 3 ans. De plus ces actions contrefaites étaient gonflées & les sociétés ne faisaient jamais de bénéfices. Au moment de la bulle Internet les banques ne demandaient même plus – et pour cause !- une estimation de rentabilité.GS nie avoir changé les normes d’introduction,mais ses statistiques le démontrent ,ainsi que les condamnations à quelques millions symboliques qui le frappent ensuite ,alors qu’il aurait dû l’être lourdement pour toute la part de misère qu’il a crée à travers le Monde .GS commencera doucement & habilement l’ère Internet en introduisant Yahoo en Bourse en 96, comme pour les « investment « en 1920. Mais dés 97 sur 24 sociétés qu’il introduit ,1/3 perd de l’argent. En 99, il introduit 47 sociétés dont des morts-né, rappelant l’époque de « Shenandoah «  et Blue Ridge .En 2000, il introduit au moins 18 sociétés dont 14 perdent de l’argent ! Mais comme par hasard les actions de GS prennent 281% où les autres n’acquièrent que 181 % .Pour y arriver GS a usé du « laddering » .Une société est introduite en Bourse selon les conditions habituelles avec estimations & introduction d’actions définies .Puis on embarque le PDG pour faire le tour des investisseurs en lui prenant au passage 7% du capital récolté à cette occasion. On promet dans le même temps aux meilleurs clients d’acheter de gros paquets d’actions au prix d’introduction en échange de leur promesse d’achat d’autres actions & en leur donnant la connaissance d’initiés du prix de l’action, non partagé avec les autres acheteurs publics de moindre niveau. GS sait donc qu’il a des actions, disons à 15 $ & d’autres à 25 $. qui garantissent au moins la montée des actions à 25.Le prix de l’action monte donc artificiellement & GS touche de toute façon 6 à 7% dessus .Or 6% de 500 millions représente bien de l’argent ! GS est alors poursuivi pour « laddering » mais encore condamné pour quelques millions symboliques. Comme le constate la SEC, chargée de surveiller les opérations de Bourse, GS a complètement nourri la bulle avec des actions bâties sur une base illégale & en manipulant les prix à la hausse.GS y ajoute le « spinning » offrant encore aux dirigeants des actions à un prix encore plus préférentiel & sous estimant le prix d’introduction, de manière à être sûr de faire monter les prix …ou corruption pure & simple. Tous les nouveaux actionnaires sont ainsi volés dés le départ & on détourne vers le compte des PDG certaines de ces liquidités. On propose même à 21 PDG de rejoindre GS dont Jerry Yang de Yahoo. GS achète la fin de la procédure engagée contre lui pour 110 millions de $ !

Ainsi la bulle Internet devient l’un des plus grands désastre avec 5000 Milliards de $ effacés du NASDAQ. Les banksters concernés reçurent de nombreuses primes pour avoir faussé le marché. De la sorte la dérégulation des marchés de RUBIN crée autant de bulles que l’on veut, tel cela avait été annoncé dés 1900, sous le manteau, pour faire s’écrouler les Bourses. Nous ne sommes plus dans l’avide à long terme de GS & en 30 ans, GS a versé plus de 30 milliards de $ de primes à différents employés, achetant ainsi leur corruption ! Même si vous êtes condamné, lorsque la sanction tombe...le yacht que vous avez acheté. ;a déjà 6 ans !

Au niveau de la 3° bulle, celle de l’immobilier, il n’est même plus question d’introduction en Bourse, puisqu’il s’agit de faire s’effondrer la société en son ensemble. On ne demande donc au clampin moyen que 10% d’apport personnel. Pour faire passer ces prêts, on les présente aux investisseurs avec un exemple qui marche (ou que l’on fait marcher !) & en enveloppant chaque prêt en de moins avariés .On a évidemment suffisamment d’introductions pour faire noter les prêts déchets « AAA » ou l’excellence .Et l’agence de notation Procter’s & Gamble perd des fortunes ainsi que Gibson Greeting. En 94 le Comté d’Orange en Californie, doit même se déclarer en cessation de paiement !

Aussi en 98, la présidente de la commission de transactions sur les matières Premières (CFTC) demande plus de réglementation à la bande des 4 : Greenspan, Summer, Rubin, Levitt liés à Clinton, mais ces derniers s’y refusent. Comme elle insiste, on prive tout simplement la CFTC de son pouvoir de Réglementation. Les banques peuvent donc désormais échanger leurs prêts immobiliers nuisibles en toute impunité. GS maintenant sûr que tout est déréglementé se lance donc sur le marché immobilier & émet entre 2000 & 2006, pour prés de 77 Ma de produits dérivés, dont 1/3 de supprimes vendues à des institutions. De nombreux prêts étaient le 2° emprunt dont l’emprunteur ne représentait que 0,71% du capital. Pour certains il n’y avait même que le code de l’emprunteur dont des repris de justices du « milieu » justes sortis de prison : on savait qu’ils étaient non repentis. Ces prêts étaient notés bien évidemment tels de "qualité" par les agences de notation ! Mais GS n’était pas exposé aux risques car il pouvait les revendre aussi bien à un vieillard qu’à une mairie ! Dans le même temps GS prenait des positions à la baisse sur le marché sans le dire & avouant donc des pertes sur ses positions acheteuses en pouvant prétendre à des gains sur ses positions vendeuses tout en vendant quelque chose en pariant contre .Pour ce délit d’initié 714 détenteurs portèrent plaintes & GS s’en tira avec une amende de 60 millions de $, soit un gain d’un jour d’un seul de ses départements d’affaires.
> Il ressort au final que GS par l’effondrement de Bear Stream,Lehman Brother,AIG et les autres a largement accentué la débâcle du 13 Octobre 2008 en lui servant de détonateur. Il avait déjà payé en 2006 la modeste somme de 17 Ma de $ à ses employés, soit plus de 620 000 $ par tête & continua, tandis que le monde s’écroulait autour de lui. Toujours à la recherche d’un autre piège à spéculateurs Wall Street (WS) s’orienta donc vers les matières premières & le pétrole qui passa la même année 2008 de 60 $ à 147 $, avant de retomber à 33, les spéculateurs une fois pris dans la nasse. On inventa donc pour le monde une pénurie de pétrole & parla de la voiture hybride ,Obama en tête ,alors que la production de pétrole s’était en fait accrue de prés de 1 million de $ !

D’où venait donc la hausse du prix du pétrole ? D’un accroissement des marchés à terme où l’on peut fixer le prix à l’avance pour se garantir lorsque l’on est professionnel. Même les courtiers de Bourse se posaient la question ! Et l’on vit LE Baril changer 27 fois de main en la même année , avant d’être consommé .Ce qui est autorisé sur l’OR ne l’est pas sur les matières premières agricoles ou fossiles afin que l’agriculteur où le spéculateur professionnel qui a acheté sa récolte puissent arbitrer les surplus . Jusque vers 1991 ,la règle fut respectée . Mais bientôt GS entra dans le jeu & les transactions bassement spéculatives sur le pétrole passèrent de 13 Ma à 317 Ma de 2003 à 2008.En 2008 les ¾ au moins de l’activité sur les marchés de matières premières étaient donc spéculatives .C’est donc le prix papier qui fit monter les cours ( plus de pétrole papier que de pétrole physique ou répétition de la bulle Internet & immobilière ).Pour pouvoir faire ce nouveau coup ,GS avait obtenu une lettre d’exemption dont aucune instance officielle de surveillance n’était au courant. Elle fut découverte par accident. Mais les protagonistes invoquèrent un vague article spécifiant qu’il était interdit de communiquer la position courante d’une société ,omettant que le Congrès par contre, peut l’exiger . > De plus le cas présent n’avait strictement rien d’une position courante. Après la hausse & durant l’été 2008 le pétrole tomba donc à 33$, ruinant les petits actionnaires dont ceux des fonds de pension. Cette chute s’ajoutant aux variations des prix alimentaires dans le Monde, ce fut près de 100 millions de personnes qui furent précipitées dans la famine .Mais GS continua d’arbitrer à sa guise les marchés de matières premières en suivant les 24 principales au point de devenir la référence des fonds de pension qui ont pourtant connu un certain Mardi noir apocalyptique en 2008...souvenez vous ! Il est aussi l’organe de référence des compagnies d’assurance alors qu’il pousse toujours artificiellement les prix vers le haut .

La SEULE question qui aurait pu se poser pour GS & WS à l’automne 2008 était de savoir Où créer une nouvelle bulle spéculative ? Les impôts étaient tous trouvés. On vit donc PAULSON (ancien directeur de GS) arriver en petite foulée officielle dans les instances gouvernementales .Toujours avec le même culot il rembourse AIG de 85 Ma de $ pour que ce dernier lui en ristourne 13 Ma ! Dans ce jeu de massacre d’abrutis, il continue avec la même déguingande en envoyant 700 Ma dans l’industrie financière .Et comme par enchantement GS se tranforme opportunément au même moment en Holding, ce qui lui permet d’empocher 10 Ma de $ mais aussi d’avoir accès à des financements cachés entrant dans les 8700 Ma crées par la Federal Reserv…soi-disant pour sauver le Monde ! Mais GS ayant obtenu du Congrés le secret pour les récipiendaires. ; vous n’en aurez jamais la preuve pour le moment ! Seulement quand il sera trop tard ! (
) Non, non vous ne rêvez pas. ; tout cela se passe sous nos yeux et personne n’est capable de s’interposer ! Mais le meilleur reste encore à venir où comment le petit coq qui osait jacter contre GS quand je disais que ce dernier l’avait vu naître & devait être plié de rire, va être…pardon :est entrain d’être.. ; le chef de file des larves allant lui manger dans la main ! Quel homme ou quel » homonculus » si mal fini qu’il ferait mieux de retourner dans son bocal parental ? Il nous les aura toutes faites ! On ferait peut être bien de lui offrir une panoplie de cow-boy avec Kentucky (Fort knox) sur le chapeau ? Nous y venons ! ()

La FED est elle-même tenue par des anciens de GS dont Stephen Friedman qui a obtenu à l’occasion citée plus haut 52000 actions de son ancienne banque augmentant son capital déjà énorme de 3 petits millions de $ .Dans l’aventure de la crise de 2008 /09, GS dû tout de même s’employer à effacer de ses comptes 1,3 ma de pertes.. .mais annonça un profit de 1,8 Ma au 1° trimestre 2009, dissimulant ses pertes dans un mois orphelin.. .et appelant bénéfice l’argent du renflouage .Ce même trimestre il arrive même à payer 4,7 ma de bonus de prime soit une augmentation de 18% par rapport à l’année précédente tout en levant 5 Ma de nouvelles actions, ce qui veut dire qu’il emprunte ainsi 5 Ma pour payer ses cadres en plein milieu de la crise mondiale qu’il a crée ! Quant à son PDG, Lloyd Blankfein, il a touché en 2008 l’obole de 49,2 Millions de $ (
) Indépendamment qu’à ce niveau là et donc au niveau des banques centrales, il est possible de faire tourner la planche à billet à sa guise – nous en avons eu le clair aveu !-& d’ajuster ensuite les comptes, il faut reconnaître que GS se donne beaucoup de mal pour donner un air légal à tout cela.. . Ce qui prouve bien que nous sommes face à un objectif bien plus dantesque , puisqu’il faut sauver les apparences pour empêcher la prise de conscience des masses. La question est bien la planète à un niveau galactique qui dépasse ses habitants courants aussi ignares que prétentieux () GS peut donc donner une apparence légale à toutes ces sorties d’argent grâce au peu d’impôts qu’il paie …puisqu’il expédie ses revenus dans tous les pays en plus des paradis fiscaux .() Nous voyons là encore le phénoménal bon sens d’un certain freluquet gigotant tel un ver coupé quand on prononce ces mots :il est sûr que GS attend après lui pour s’occuper de cet aspect afin de lui faire place net dans les paradis fiscaux .. ; où le lampiste agité voudrait même lui enlever ses victimes ! Ce groom est décidément bien encombrant  pour de plus en plus de monde ! Aboyer pour donner le change va bien un temps, mais il ne faudrait pas que cela finisse par casser les oreilles à trop de monde ! () D’ailleurs GS est un des principal commanditaire d’Obama et de sa campagne & ce dernier est bien embêté pour arriver à tenir suffisamment à distance la « mouche du coche «  d’outre –atlantique tout en s’occupant de son propre troupeau..

La question pour GS & WS est donc d’activer le nouveau jeu spéculatif prévu ,sans que la « mouche du coche «  d’outre atlantique en fasse trop ,salivant tel un vrai toutou pour se rendre plus importante qu’elle n’est ,ce nouveau jeu étant la pompe à carbone ! Car cette fois l’appel de la taxe vient par les gouvernements afin de les inféoder de plus en plus totalement.GS n’aura même plus à se démener ,soit un enjeu de 1000 Ma de $ où le parti Démocrate a déjà reçu plus de 4 Mi de $ pour faire trembler la Terre sous le joug des matières premières ,par le faux semblant d’un dit plan environnemental appelé Cap & Trade .Si une société dépasse son quota de carbone ,elle pourra acheter des crédits d’une société en produisant moins .Obama dit estimer le nouvel en-« jeu de carbone «  à 641 Ma de crédits sur 7 ans mais certains l’estiment à 3 fois plus. Or ces crédits diminueront d’année en année ce qui donne un attrait particulier pour le spéculateur. Le prix montera donc bien au-delà de 1000 Ma de $ & les banques sont d’ores & déjà assurées d’avoir une grosse part sur cette législation. Aussi GS a déjà dépensé 3,5 millions de $ pour les questions climatiques depuis 2005 & investi dans les énergies éoliennes, le biodiesel & le solaire (Horizon wind energy -Changing world technologie – BP solar ) & possède déjà 10% à la Bourse carbone de Chicago. De son côté Al Gore a fondé avec 3 anciens de GS ( Blood ,Ferguson & Harris ) « Generation Investment managment ",or nous savons tous qu’il y a bien un réchauffement climatique mais que le carbone est loin d’en être le principal catalyseur .Mais le CAP & TRADE va permettre à WS & aux oligarques de transformer un marché naturel de matières premières répartissable équitablement entre tous en une collecte de fonds privés étranglant peuples et gouvernements .Et si ce n’est le CAP & TRADE ,ce sera quelque chose du même type . Tel conclut approximativement ,Matt Taibbi : le Monde est un état gangster,vivant sur une économie de gangsters où même les prix ne signifient plus rien ( …) mais nous devons savoir où cela nous conduit. Nous disons donc la même chose mais l’originalité de la fiche technique fournie par M Taibbi .. ;vaut largement le détour !

(
) Nous conclurons pour notre part en disant avoir hésité avant de faire part de cet article & de le commenter .Mais force nous est de constater que l’économique et le scientifique y sont tellement confondus au travers d’un licou financier si bien monté , que nous ne voyons pas comment des gens adhérents aux préoccupations sainement et effectivement scientifiques qui nous préoccupent ici ,peuvent prendre le bon chemin pour faire aboutir leurs travaux & espérances quotidiennes ,s’ils se fourvoient quotidiennement sans en réaliser la profondeur extrême qui dévie systématiquement tous leurs efforts et les récupèrent sans qu’ils en réalisent concrètement le haut machiavélisme des arcanes. Cet article nous fait concrètement toucher du doigt au point de faire mal où cela doit le faire ,à savoir en notre intimité ,la véritable profondeur technique de la distorsion de la science et de la tradition ,nous montrant bien pourquoi ,il faut rester hypervigilant jusque dans l’usage du nécessaire afin de pouvoir cibler correctement l’essentiel…car il touche avec précision , l’essence même du vortex diabolique & nous montre à quel point ces personnages- que certains d’entre nous peuvent être amenés à rencontrer occasionnellement – ont souvent une apparence sympathique en sachant pertinemment les monstruosités auxquelles ils se livrent . Cette prise de conscience est donc FONDAMENTALE . Vous remerciant de votre attention .(**)

ADDENDA : Annexe.

De la même façon que nous conseillons l’exceptionnel TOP SECRET N° 45 pour réaliser la puissance du Vortex qui enserre la planète ( pages concernant Saturne ) ,nous conseillons pour le carbone le site :objectif liberté .fr. Nous ne cachons pas que nous ne sommes pas d’accord avec tout ce qu’ils écrivent. Mais à la condition de s’astreindre à faire un tri & de laisser certains points en suspend sur le carbone ,vous y trouverez des données économiques et scientifiques sur ce même sujet hyperintéressantes & édifiantes .De là à dire que le CO2 lié au méthane ne participe pas en partie à l’effet de serre ,alors que l’évaporation de l’eau elle –même y participe …il y a un pas… nécessitant d’une part certaines compétences scientifiques avant de le franchir & d’autre part la nécessité d’avoir participé à certains travaux .. ; propre d’une infinitésimale minorité à la conscience plus ou moins libre ! Il en est de même des poches de carbone surchauffées dans les océans ! Par contre les fraudes scientifiques à des fins politiques sont patentes, notamment au sein du GIEC. ! Pour ma part le CO2 reste en général prés du sol (contrairement à ce qui est dit publiquement !)& se lie au méthane gaz à effet de serre susceptible d’arrêter le retour de certains rayonnements négatifs vers le soleil : je pencherai donc pour une action se liant à un certain réchauffement mais qui serait de nature plutôt électromagnétique.... laissant le sujet en suspend. Il ne faut toutefois pas omettre que le CO2 est non seulement fondamental dans la photosynthèse mais aussi dans l’oxydo-reduction & au niveau du sang & n’est pas aussi toxique qu’une scolarité quelque peu évasive le laisse entendre.. Le CO2 est l’élément ESSENTIEL de la régulation acido-basique .C’est CO2 qui se dissocie dans l’eau en ion H+ & CO2 H-.. ;ce qui prouve à quel point nous avons besoin d’eau H20 & de CO2 .Il vient de l’oxydation cellulaire & a une Grande affinité pour l’hémoglobine avec une diffusion alvéolaire au niveau des poumons 7 fois supérieure à celle de O2 aidant énormément au niveau de la respiration bulbaire . Il y a donc fort à parier que nous sommes loin de la saturation planétaire en C02.. .. ;d’ailleurs utilisé en grande quantité dans les serres pour obtenir une belle végétation.Tout ceci n’exclut pas forcément certains dangers liés à des poches et des accumulations en certains endroits .La récupération politico-financière apparaît donc évidente & faisant le jeu de ceux qui veulent priver aussi l’humain d’eau . Il serait d’ailleurs plus facile …et beaucoup plus intelligent de donner à chaque humain son quota d’eau que de tenter de gérer le CO2.Une bonne gestion gracieuse du quota d’eau de chaque humain réglerait d’ailleurs en bonne partie la question du CO2 !

Mais on ne peut pas forcer des cupides diaboliques à devenir vertueux pas plus qu’on ne peut forcer des zombies d’académies se croyant au sommet à devenir effectivement  intelligents !
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »