Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Livres anciens «  

L'HISTOIRE de FRANCE...PREVIENT la FRANCE !!

Le mal vient de loin ,aussi faut -il repasser ,par les auteurs français pour le comprendre en des temps où sous des apparences de culture on développe en fait l'inculture par une standardisation & une diversification qui détourne de l'essentiel, engloutissant dans l'instabilité ,l'artifice provisoire mais toujours plus dénaturant ,sous une apparente spécificité.

De tous temps malgré son adoration du veau d'or & une cupidité lubrique ,la France s'était tenue à peu près correctement dans le concert des nations...même sous Deschanel ! Napoléon III lui-même -ce qui est souvent occulté- fut un grand légiférant et fut même l'instigateur attentif des travaux du Baron Haussmann...son épouse Eugénie ,certes arriviste assoifée de pouvoir ,continua au-delà de la mort de l'époux, faisant ainsi un peu oublier ses cupides et narcissiques ambitions de jeunesse.Nous lui devons même la naissance de Biarritz & d'un style architectural . > Tous ces gens malgré leurs côtés pervers ,leur part importante de faiblesse de caractère,leur soif névrotique d'avoir et d'apparences , se sont servi des avantages que leur donnait le pouvoir pour promouvoir.Tout en fait a basculé avec les ordinateurs destinés à instaurer une inconscience globale ,habillée de fausse conscience ,par la précipitation irréfléchie des échanges.Même la Mit(t)e errante s'efforça y compris dans ses noirs travaux,déstructurant le champ de force élyséen,entre autres ,de rester intégrée dans le concensus social.Leur esprit restait un esprit structuré habité par la fonction & une forme de bienséance sauvegardant les aspects évolutifs, même vers le globalisme .Puis Il s'est avéré que les instances internationales ont estimé le moment venu de créer un précipité & une floculation par agitation déstabalisatrice en permettant de promouvoir par insémination pernicieuse "un corps étranger" à la fonction officielle principale afin de pouvoir précipiter le globalisme....par la provocation ,la rupture,la transgression dans le mensonge permanent qu'est tout pouvoir .Cette lutte entre le blanc et le noir ne remonte pas à aujourd'hui...

Elle n'a jamais cessé & de suite après les concordataires Richelieu & Mazarin, ce fut un miracle que Louis XIV continue dans le bon sens jusqu'au traité de Westphalie puisqu'en fait c'était ses ministres qui avaient les idées ..et que le roi ne savait pas en fait vraiment qui & quoi télécommandait leur esprit,faute d'une culture personnelle suffisante,liée à une carence d'éducation remontant à la déstabilisation de Louis XIII..;tel St Simon le relate très bien,suite des Médicis & de la fausse Renaissance puisque ce n'est que celle du ventre ...faisant descendre la mystique dans le ventre.Mais tous avaient sous estimé la soif de gloire de Louis XIV & sa dynamique compensant son initiation très insuffisante à l'obscurantisme occulte du pouvoir. Tout cela nous montre qu'il s'agit d'un long travail de sape de la conscience.Le génie napoléonien nous sauva encore du pire,jusqu'à ce qu'il soit à son tour aveuglé ,écartelé entre l'Angleterre & l'Espagne,quoique ayant été prévenu depuis le départ par 'l'homme rouge"lui ayant annoncé son apogée et sa chute.Et Napoléon III nous sauva de la Restauration et même indirectement de 1870 par l'instinct combatif & créatif de son épouse ,avant que la République gère les guerres et après guerres..mondiales ...puisque destinées à instaurer le mondialisme à travers le communisme transformé aujourd'hui en crypto-communisme, mais permettant d'instaurer l'industrialisation en la détournant lentement en artifice et excés de croissance.Il fallait ce détournement pour en arriver aux ordinateurs remplaçant la conscience par l'inconscience ,sous le couvert de la fausse conscience & de l'omnisurveillance.Dés lors, il n'y avait plus qu'à agiter en tous sens la nouvelle source de désordre & d'inconscience en l'habillant toujours de fausse conscience pour faire glisser vers une pensée standardisée.

L'opportuniste destiné à cette fonction était en place depuis un certain temps :il suffisait d'ouvrir la voie à ses ambitions ...tous les caciques du pouvoir & gens avertis ...sachant que sa soi-disante sagacité n'était d'une part qu'une vue par le petit bout de la lorgnette et d'autre part ses inféodements de "corps étranger" au processus globaliste fanatique.Il fallait donc qu'il passe et même sa challenger le savait plus ou moins ...Mais il était opportun pour elle ,pour d'autres raisons encore plus discrétes de saisir l'occasion : elle avait ,à défaut d' avoir des idées suffisantes, la combativité,l'astuce,& le sang froid nécessaire face à un petit garçon diabolique .Qu'elle se soit en partie illusionnée sur elle-même et certaines prophéties est un autre sujet ,mais il le fallait bien pour qu'elle développe une combativité suffisante :la remarquable tannée qu'elle donna au petit garçon lors du duel médiatisé fait encore rire dans les milieux avertis & ce fut effectivement une bonne tranche de rire de voir en fait l'un parler d'un sujet et l'autre faire mine d'en parler ...y croyant en partie elle-même tout en s'amusant sur un autre registre avec un calme admirable de matrice sachant pertinemment à quoi elle jouait également.Remarquable sketch d'une matrice s'efforçant de répondre aux tartarinades d'un gamin tout en le maintenant à sa place...avec même un sévére tançage au milieu...en prémice aux tartarinades actuelles du plus grand bavard de la république ,qui promettait en fait tout ce que l'on voulait , gamin mal élevé mais obséquieux dont le seul objectif était d'arriver à ses fins...pour pouvoir piquer dans le portefeuille de la Matrix en servant ses véritables mandants internationaux.Tout cela était aussi visible que le nez au milieu de la figure et tout bon chef d'entreprise face à un tel candidat l'aurait recalé au deuxiéme entretien de pré-embauche mais le coq français ,soit ici la population ,perdu en sa suffisance ne voyait rien .On a au moins bien ri ,ce qui change des débats politiques de toute façon ,inutiles, maigre consolation pour une forte minorité sachant qu'il n'allait plus lui rester que les yeux pour pleurer.

Seule l'inculture du français moyen l'empêcha de le voir, pas plus qu'il ne voit que le loup d'outre atlantique n'a pas besoin d'entrer dans la bergerie et y est déjà par ses agents ...étant donc mieux à bonne distance l'essentiel du temps.Il ne reste donc entre deux excés qu'à favoriser le moindre dans l'éternel recommencement de l'histoire qui nous prévient largement . Souvenons nous !

François VI de La ROCHEFOUCAULT :

"La sincérité est une ouverture de coeur .on la trouve en fort peu de gens et celle que l'on voit d'ordinaire n'est qu'une fine dissimulation pour attirer la confiance des autres "

"Notre repentir n'est pas tant un regret du mal que nous avons fait ,qu'une crainte de celui qui peut nous arriver "

Jacques -Bénigne BOSSUET :

"De quelque superbe distinction que se flattent les hommes ,ils ont tous une même origine et cette origine est petite"

François de Salignac de la Mothe FENELON :

Dans "les Aventures de TELEMAQUE " roman pédagogique à l'intention du petit fils de Louis XIV.

Face à une campagne négligée que vaut il mieux ? " Une grande ville fort peuplée d'artisans occupés à amollir les moeurs par les délices de la vie ,quand elle est entourée d'un royaume de pauvre et mal cultivé , ressemble à un monstre dont la tête est d'une grosseur énorme et dont tout le corps ,exténué et privé de nourriture ,n'a aucune proportion avec cette tête.(...)

Souvenez vous ô Télémaque ,qu'il y a deux choses pernicieuses dans le gouvernement des peuples ,auxquelles on n'apporte presque jamais aucun remède:la première est une autorité injuste et trop violente dans les rois ;la seconde est le luxe qui corrompt les moeurs .

Quand les rois s'accoutument à ne plus connaître d'autres lois que leur volonté absolue et qu'ils ne mettent plus de frein à leurs passions ,ils peuvent tout :mais à force de tout pouvoir ,ils sapent les fondements de leur puissance ;ils n'ont plus de régles certaines ,ni de maximes de gouvernement . Chacun à l'envi les flatte :ils n'ont plus de peuple ;il ne leur reste que des esclaves dont le nombre diminue chaque jour .Qui leur dira la vérité ? Qui donnera des bornes à ce torrent ?Tout céde :les sages s'enfuient ,se cachent et gémissent.Il n'ya qu'une révolution soudaine et violente qui puisse ramener dans son cours naturel cette puissance débordée :souvent même le coup qui pourrait la modérer l'abat sans ressource .Rien ne menace tant d'une chute funeste qu'une autorité qu'on pousse trop loin :elle est semblable à un arc trop tendu qui se rompt enfin tout à coup ,si on ne le relâche :mais qui est-ce qui osera le relâcher? (...)

L'autre mal presque incurable est le luxe. Comme le trop grande autorité empoisonne les rois ,le luxe empoisonne toute une nation (...) Toute une nation s'accoutume à regarder comme les nécessité de la vie les choses les plus superflues :ce sont tous les jours de nouvelles nécessités qu'on invente et on ne peut se passer de choses qu'on ne connaissait point trente ans auparavant .Ce luxe s'appelle bon goût ,perfection des arts ,politesse de la nation.Ce vice, qui en attire une infinie d'autres est loué comme une vertu ;il répand sa contagion depuis le roi jusqu'aux derniers de la lie du peuple .Les proches parents du roi veulent imiter sa magnificence ;les grands ,celle des parents du roi ,les gens médiocres veulent égaler les grands ;car qui est-ce qui se fait justice ? Les petits veulent passer pour médiocres :tout le monde fait plus qu'il ne peut ,les uns ,par faste et pour se prévaloir de leurs richesses,les autres ,par mauvaise honte et pour cacher leur pauvreté .ceux mêmes qui sont assez sage pour condamner un si grand désordre ,ne le sont pas assez pour oser lever la tête les premiers et pour donner des exemples contraires .toute une nation se ruine ,toutes les conditions se confondent .La passion d'acquerir du bien pour soutenir une vaine dépense corompt les âmes les plus pures : il n'est plus question que d'être riche ,la pauvreté est une infâmie . Soyez savant ,habile ,vertueux ,instruisez les hommes ;gagnez des batailles ,sauvez la patrie ,sacrifiez tous vos intérêts :vous êtes méprisé si vos talents ne sont pas relevés par le faste.Ceux mêmes qui n'ont pas de bien veulent paraître en avoir ;ils en dépensent comme s'ils en avaient :on emprunte ,on trompe ,on use de mille artifices indignes pour parvenir .Mais qui remédiera à ces maux ?Il faut changer le goût et les habitudes de toute une nation ;il faut lui donner de nouvelles lois.Qui le pourra entreprendre ,si ce n'est un roi philosophe , qui sache par l'exemple de sa propre modération ,faire honte à tous ceux qui aiment une dépense fastueuse et encourager les sages ,qui seront bien aise d'être autorisés dans une honnête frugalité ?

Bernard de Bovier de [b]FONTENELLE [/b]( oncle :Thomas CORNEILLE )

Homme du monde qui ouvre la porte du siècle des lumières ( Académie Française ,Académie des Sciences ).Il nous parle ici du BONHEUR.

"Les >Esclaves ,ceux qui n'ont pas de quoi vivre ,ceux qui ne vivent qu'à la sueur de leur front ,ceux qui languissent dans des maladies habituelles ,voilà une grande partie du genre humain .A quoi a t il tenu que nous n'en fussions ? (...) Chacun brille d'un faux éclat aux yeux de quelque autre ,chacun est envié pendant qu'il est lui-même envieux et si être heureux était un vice ou un ridicule les hommes ne se le renverraient pas mieux les uns aux autres.(...) l'idée des grands malheurs où l'on est pas tombé nous console des petits (...)Pour les plus sûrs ,il faut en revenir aux plaisirs simples tels que la tranquilité de la vie (...)la lecture,etc.S'ils ne coûtaient moins que les autres qu'à proportion qu'ils soient moins vifs ,ils ne mériteraient pas de leur être préférés et les autres vaudraient autant leur prix que ceux-ci le leur :mais les plaisirs simples sont toujours des plaisirs et ils ne coûtent rien.Encore un grand avantage ,c'est que la Fortune ne nous les peut guères enlever .(...)Enfin les plaisirs vifs n'ont que des instants et des instants souvent funestes par excés de vivacité qui ne laisse rien goûter après eux (...)Les gens accoutumés au mouvement violent des passions ,trouveront sans doute fort insipide tout le bonheur que peuvent produire les plaisirs simples .Ce qu'ils appelllent insipidité ,je l'appelle tranquilité (...)Mais quelle idée a t on de la condition humaine quand on se plaint de n'être que tranquille ? Et l'état le plus délicieux que l'on puisse imaginer, que devient il après que la première vivacité de sentiment est consumée ? Il devient un état tranquille : c'est même le mieux qui puisse lui arriver (...) Souvent le bonheur dont on se fait l'idée est trop composé et trop compliqué (..) enfin tout ce que peut lui représenter une imagination effrénée et insatiable .Cet homme là ne pourrait être heureux qu'à trop grands frais :certainement la nature n'en fera pas la dépense .Le bonheur que nous proposons sera toujours d'autant plus facile à obtenir ,qu'il y entrera moins de choses différentes et qu'elles seront moins indépendantes de nous (...) Le plus grand secret pour le bonheur c'est d'être bien avec soi (...) elle ne peut l'être si elle n'a été préparée par les mains de la vertu

Luc de Clapiers ,Marquis de [b]VAUVENARGUES [/b]:

"On peut dominer par la force ,mais jamais par la seule adresse"

"C'est être médiocrement habile que de faire des dupes "

"Le sot qui a beaucoup de mémoire est plein de pensées et de faits ,mais il ne sait pas en conclure :tout tient à cela "

Alexis de TOCQUEVILLE ,un des plus grands penseur de son temps ,ne partage pas les tendances des ultras mais trouve le moyen de se faire élire député en 1839.Briévement ministre en 1848 il se retirera de par son opposition au prince Président.

"Les passions qui agitent le plus profondément les Américains sont des passions commerciales et non des passions politiques,ou plutôt ils transportent dans la politique des habitudes de négoce"

Il démontre que ce qui se cachait derrière la révolution Française n'était pas désintéressé mais avait bien pour but l'instauration d'un chaos :

"Je lis attentivement les cahiers que dressérent les Trois Ordres avant de se réunir en 1789 (...)Je vois qu'ici on demande le changement d'une loi ,là d'un usage et j'en tiens note .je continue ainsi jusqu'au bout de cet immense travail ,et,quand je viens à reunir ensemble tous ces voeux particuliers , je m'aperçois avec terreur que ce qu'on réclame est l'abolition simultanée et systématique de toutes les lois et de tous les usages ayant cours dans le pays;je vois sur le champ qu'il va s'agir d'une des plus vastes et des plus dangereuses révolution qui ait jamais parue dans le monde.Ceux qui seront demain les victimes n'en savent rien : ils croient que la transformation totale et soudaine d'une société si compliquée et si vieille peut s'opérer sans secousse à l'aide de la raison et par sa seule efficace .Les malheureux !"

CONCLUSION :

C'est pourquoi non seulement une vigilance de tous les instants dans une conscience lucide de la nature humaine mais aussi des forces occultes qui la téléguident consciemment & inconsciemment est vitale...dans une société qui sous couvert de mettre une information pour tous à la disposition de tous casse la prise de conscience de l'être par la standardisation de l'avoir,d'un avoir de plus en plus frelaté & flatte la laïcisation pour masquer son essence occulte .
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »