Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «  

La police autorisée à tirer au pistolet mitrailleur sur la foule... EN FRANCE !

Deux informations promulguées à trois semaines d'intervalles, l'une prévoyant la totale disponibilité des réservistes et l'autre l'utilisation possible d'armes feu pour le maintien de l'ordre. Pas vu à la télé, pas lu dans la presse.

Vous avez bien lu l'objet de ce message... C'est incroyable mais je viens de le vérifier sur le site du journal officiel et je vous le transmets en pdf.

Peut être est il de revoir en profondeur notre mode de vie.

EXTRAIT DU JOURNAL OFFICIEL N° 0151 DU 1/7/11 voir plus bas
> LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS PRÉVOIT–IL VRAIMENT UNE GUERRE CIVILE PROCHAINE ?
> Depuis le 1er juillet, en France, les forces de l’ordre (police, gendarmerie, militaires...), sont autorisées à tirer à balles réelles avec des armes de guerre sur les attroupements de rues pour le maintien de l’ordre public. Il est notamment précisé l’utilisation du fusil à répétition de précision de calibre 7,62× 51 mm et ses munitions.(ce sont des fusils d'assaut !)
> Cette info n’est parue dans aucun journal et sur aucune chaine télé. Pourtant le projet a été entériné par les trois ministres concernés dans le Décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 qui est passé sur le JO du 01-07-2011 avec une entrée en vigueur immédiate !.Maintenant si vous allez sur une manif, on peut vous tirer dessus à balles réelles. ça refroidit au sens propre et figuré.Des questions se posent : - Pourquoi le gouvernement se donne-t-il aujourd’hui le droit de tirer à balles réelles sur les citoyens qui manifestent fortement ?- Pourquoi un tel arrêté maintenant ? La Nation est-elle en péril ?- Ou bien les gouvernants et autres «dilapideurs» prévoient-ils après d’autres pays d’Europe, la «faillite» de la France, et craignent-ils des révoltes ?- Ne voient-ils pas trop de pays où les citoyens se révoltent contre un pouvoir abusif ?
> - Ne voient-ils pas, en France même, trop de citoyens en rupture avec un système qu’ils cherchent à maintenir coûte que coûte et qui est en train de s’effondrer ?
> > JORF n°0151 du 1 juillet 2011 page 11269 texte n° 17 DÉCRET Décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 relatif aux armes à feu susceptibles d'être utilisées pour le maintien de l'ordre public Publics concernés : représentants de l’État, militaires et fonctionnaires en charge des missions de maintien de l'ordre public.Objet : liste des armes à feu susceptibles d'être utilisées, en fonction des situations, pour le maintien de l'ordre public.Entrée en vigueur : immédiate.
> Notice : le présent décret définit avec précision les caractéristiques techniques des armes à feu qui peuvent être utilisées par les forces de l'ordre pour le maintien de l'ordre public : en règle générale, seules les grenades lacrymogènes et leurs lanceurs sont autorisés. Le décret définit également les caractéristiques des armes à feu qui peuvent être utilisées dans les situations prévues au quatrième alinéa de l'article 431-3 du code pénal (lorsque des violences ou voies de fait sont exercées contre la force publique ou lorsque cette dernière est dans l'impossibilité de défendre autrement le terrain qu'elle occupe). Références : le décret peut être consulté sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr ). Le Premier ministre,Sur le rapport du ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration,Vu le code pénal, notamment ses articles 431-3, R. 431-1 à R. 431-5 ;Vu le code de la défense, notamment son article R. 3225-6 et ses articles D. 1321-6 à D. 1321-10 ;Vu le décret n° 95-589 du 6 mai 1995 modifié relatif à l'application du décret du 18 avril 1939 fixant le régime des matériels de guerre, armes et munitions ;Vu l'arrêté du 30 avril 2001 relatif au classement de certaines armes et munitions en application du B de l'article 2 et de l'article 5 (a) du décret n° 95-589
> du 6 mai 1995 modifié relatif à l'application du décret du 18 avril 1939 fixant le régime des matériels de guerre, armes et munitions,Décrète :
> Les armes à feu susceptibles d'être utilisées par les représentants de la force publique pour le maintien de l'ordre public en application du IV de l'article R. 431-3 du code pénal sont les suivantes : Grenade GLI F4 - Grenade lacrymogène instantanée - Grenade OF F1 - Lanceurs de grenades de 56 mm et leurs munitions - Grenade à main de désencerclement - Lanceurs de grenades et de balles de défense de 40 × 46 mm et leurs munitions - Lanceurs de balles de défense de 44 mm et leurs munitions.
> > En application du V de l'article R. 431-3 du code pénal, outre les armes à feu prévues à l'article précédent, est susceptible d'être utilisée pour le maintien de l'ordre public, à titre de riposte en cas d'ouverture du feu sur les représentants de la force publique, celle mentionnée ci-après : Fusil à répétition de précision de calibre 7,62 × 51 mm et ses munitions . (ce sont des fusils d'assaut !)
> > Le ministre de la défense et des anciens combattants et le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le 30 juin 2011.François Fillon - Le ministre de la défense - Le ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration.


>Réserves militaires et civiles : vers une mobilisation facilitée en cas de crise majeure Publié le 8.08.2011

La loi tendant à faciliter l’utilisation des réserves militaires et civiles en cas de crise majeure a été publiée au Journal officiel du vendredi 29 juillet 2011.

Ce texte prévoit de mettre en place un dispositif particulier de mobilisation des réserves appelé "réserve de sécurité nationale" devant permettre de faire face à des événements majeurs. En cas de crise de ce type, le Premier ministre pourra recourir à ce dispositif de réserve en convoquant par décret les réservistes qui seront alors dans l’obligation de rejoindre leur affectation. Les réservistes employés dans une entreprise d’importance vitale pour le fonctionnement du pays pourront cependant déroger à cette obligation.

Des dispositions sont également prévues pour inciter les entreprises à employer des réservistes.

Loi tendant à faciliter l’utilisation des réserves militaires et civiles en cas de crise majeure

Légifrance, site public d’accès au droit Panorama de la loi

Vie-publique.fr
Frédéric Boutet
on Oct. 5 2011
Bonjour, Merci pour votre vigilance. Ces dispositions sont susceptibles de servir en cas d'accident majeur nucléaire. Dans une situation de catastrophe nucléaire, c'est l'armée qui décide de nos déplacements et de notre alimentation. Les dispositions données aux grandes surfaces pour la soit-disant pandémie H1N1 par exemple - à savoir parcours unique dans le supermarché, on prend sa ration, on paye et on s'en va - vont servir pour la véritable pandémie : celle d'Iiode 131, de Cesium 137, de Strontium 90 et de Plutionum 239. Frédéric Boutet Membre de Stop Nucléaire 31 l'Antidette http://www.stop-nucleaire31.org

de COMBREDET Jean
on Sep. 27 2011
D'abord ,nous sommes déjà en "guerre civile " depuis un certain nombre d'années & il suffit d'une étincelle pour que les guillemets sautent ! D'autre part ,contrairement à ce que l'immense majorité croit ,aucune décision nationale n'est prise au niveau national ,mais au niveau européen ( sous différentes variantes selon les coutumes des différents pays ).C'est si vrai que quand ils ont mis en place le soi-disant H1N1 au CERN de Genève ,ils l'ont fait sur la base de travaux de chercheurs qu'ils ont ensuite exclus et dont certains ont parlé :ces recherches leur avaient permis de faire un saut quantique-auquel ils ne s'attendaient pas - annonçant des révoltes partout dans le monde & qu'ils n'arriveraient pas à contenir.C'EST CELA l'IMPORTANT !

Enfin ,il n'a jamais vraiment été indispensable d'une parution au journal officiel pour tirer sur la foule (les exemples antérieurs sont nombreux & sous un uniforme vous mettez qui vous voulez que vous faites disparaître ensuite !-26 Mars 1962 notamment à ALGER..etc..!) Ajouter ,le tempérament individualiste français qui rend ce type de foule moins facilement canalisable, au type d'excités du pouvoir que l'on a en France & dont un en particulier ne cesse de vouloir se rendre intéressant: vous ne vous étonnerez plus alors qu'il ait saisi la balle au bon que lui tendait Bruxelles !Mais là encore il retarde , car à l'heure actuelle nous sommes dans une situation hors décrets ,plus proche de la loi martiale qu'autre chose & les globalistes comptent leurs abattis :que l'on tire ou pas sur la foule la jurisprudence sera complétement dépassée!Par contre ,ce décret instauré ,peut faciliter le passage apparemment légal,du jour au lendemain à la loi martiale en France ,en cas de situation allant en ce sens !Mais comme de toute façon ,nous sommes hors légalité vraie,depuis longtemps...un gouvernement intelligent se serait abstenu d'une perte d'énergie de ce style ( bavardages dangereux et mesurettes dépassées ):il se serait contenté de faire si "nécessaire à ses yeux" ...comme avant & aurait attendu que Bruxelles l'oblige vraiment à rendre cela officiel .Autre preuve de grande bêtise :quand on prend un décret de cet ordre on autorise les médias à le mentionner ,de manière à faire semblant de lui donner un POIDS légitime...sans quoi on risque de continuer à passer pour un pervers dangereux qui ne maîtrise pas la situation & l'on s'enlise un peu plus !
Jean Frei
on Sep. 13 2011
Cela ne m'étonne qu'à moitié. Nous ne somme plus en démocratie depuis longtemps. Les choses se précisent de jour en jour. Voir des explications concrètes sur le régime politique dans lequel nous somme sur ce lien : http://assoculturelibre.wordpress.com/
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »