Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Art, Science et Tradition «  

Bon Anniversaire à mon virtuel VIH

La raison pour laquelle j'ai placée ce témoignage dans cette rubrique "Santé", c'est parce que je voudrais tout d'abord, concrètement, faire passer le message : "Aujourd'hui, avec ce que nous avons à notre disposition en médecines alternatives, y compris les médecines issues de nouvelles technologies non nocives, c'est ridicule de mourir du cancer ou du Sida, et c'est ridicule de rester malades. On a juste besoin d'une ENORME prise de conscience de ce que nous sommes en réalité, et d'un changement radical de notre façon de vivre et de penser."

Bon Anniversaire! 2006, c'est l'année des 20 ans de ma co-existence avec le fameux et virtuel (oui, hypothétique, voire inexistant) virus VIH, comme je viens de l'apprendre seulement l'année dernière. Je ne sais même pas comment ni pourquoi tout est arrivé, c'est arrivé, j'ai réagi comme j'ai pu, voilà tout. J'ai tellement de choses à dire sur ce que j'ai vécu - de manière multi-dimensionnelle, et ce, tout à fait naturellement, sans formation spéciale ni don préalable - que je pourrais remplir facilement un bon livre, et beaucoup plus si je tiens compte de chaque "dimension". C'est pourquoi je me sens si CHANCEUSE et RICHE, dans le sens de PLEINE d'une expérience qui m'a vraiment fait entrer dans un autre monde, le monde dont je rêve, où tout est possible. Ou serait-ce plutôt des mondes téléscopés à l'infini? C'est passionnant! L'infiniment grand et l'infiniment petit, l'infiniment beau et l'infiniment laid, l'infiniment faux et l'infiniment vrai, le Yin et le Yang, toute la Magie de la Création… Je me sens ETERNELLE, dans le sens où l'entend Teilhard de Chardin: que je suis "un être spirituel ayant une expérience humaine, et non pas un être humain ayant une expérience spirituelle" comme je le croyais avant. Cela doit être très difficile de détruire un esprit. Et c'est normal, pour le moins, d'être éternel dans l'Univers car il est si grand, si mystérieux, si terrible, si tout quoi, il ne faut rien moins que l'Eternité pour l'explorer, n'est ce pas? Quand je me sens ainsi éternelle, je me sens sans peur. Les peurs sont encore là, tapies, mais elles perdent de leur raison d'être quand je prends conscience qu'en tant qu'être spirituel faisant partie de l'Être Unique et Multiple, je ne risque pas grand chose, à part me tromper et recommencer, mais quelle importance? n'ai je pas l'Infini et l'Eternité à ma disposition? J'aimerais bien en savoir plus sur le fait que, selon Hubert Reeves et al : "l'Univers fonctionne exactement comme une machine à produire la Conscience." Intuitivement déjà, cette idée me bouleverse, car j'ai fortement l'impression que c'est vrai pour mon cas. Je ne fais pas trop confiance à moi-même, mais par contre j'ai entièrement confiance en l'Être Eternel, c'est Lui que j'écoute plus que je n'écoute mon petit mental mal formé, ou les lois des dominateurs, ou les formalités et conventions diverses. Chaque fois qu'à l'hôpital on me dit : "vous allez mourir", je pense : "ma vie n'est pas entre mes mains, ni celles des docteurs, elle est entre les mains de l'Être Eternel". En fait, Il m'a formée pas à pas depuis toujours, même quand je ne m'en rendais pas compte. Par exemple, avant d'apprendre ma soi-disant "séroposivité", j'ai reçu tous les éléments pour m'enlever la peur de la mort, j'étais préparée dans les moindres détails, et c'est toujours comme ça. Malgré les claques dans la figure, les trébuchements, les bassesses, les violences et les larmes de sang, je ne peux pas m'empêcher de voir clairement la main de mon Guide Eternel, son Oeuvre Prodigieuse. Je conclus ce premier "jet" avec une citation de Sri Aurobindo: "Si tu peux voir Dieu comme un Infini sans corps, et pourtant l'aimer comme un homme aime sa maîtresse, alors la Suprême Vérité t'a été révélée". Absolument vôtre, cuette
Spreen Jan
on June 29 2006
Je ne sais pas si "c'est ridicule de rester malades" comme vous dites, mais une chose est sure: Il est ridicule de continuer à croire qu'un virus nommé VIH provoque un syndrome grave appélé SIDA alors qu'il est très aisé de se procurer le livre:

"Les 10 plus gros mensonges sur le Sida" du Prof. Etienne de Harven et Jean-Claude Roussez apparu aux éditions Dangles
cuette podal'U - on Jul. 19 2006
Jspreen :

Merci d'avoir comblé mon oubli en signalant le titre du livre de Etienne de Harven. Je voudrais mentionner aussi le 1er livre que j'ai lu sur la question: SIDA, supercherie scientifique et arnaque humanitaire, de Jean Claude Roussez, et pour ceux qui lisent l'anglais, chercher sur le net "The Aids indictment" de Marvin R. Kitzerow.

J'ai utilisé exprès la phrase "il est ridicule de rester malade", elle vaut pour tous y compris pour moi. C'est pour arriver à choquer, en espérant provoquer une réaction, car la plupart des esprits n'arrivent pas à admettre certaines vérités trop bouleversantes, et se ferment dès que leurs dogmes sont menacés.

Je répète donc que nous avons aujourd'hui les moyens très concrets et naturels de guérir, il ne faut donc pas rester malades, voilà tout. La lecture des 2 tomes de Prenez en main votre santé de Michel DOGNA, éditions Guy Trédaniel, m'a beaucoup éclairée sur les moyens de guérison à notre disposition.

Encore merci, à la prochaine!
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »
See also