Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Communiqués «  

Où sont les charlatans ?

Il est aujourd’hui facilement démontrable que la médecine est bien plus un enjeu économique qu’un problème de santé


Il est aujourd’hui facilement démontrable que la médecine est bien plus un enjeu économique qu’un problème de santé : Selon une étude effectuée par un expert de la FDA, l'Agence américaine du médicament, et publiée dans la prestigieuse revue médicale britannique, The Lancet, le tristement célèbre anti-inflammatoire du groupe Merck serait à l'origine de dizaines de milliers de maladies cardiovasculaires supplémentaires depuis cinq ans. La fourchette s'étage même de 88.000 cas à 140.000. Lesquels s'ajoutent aux 27 000 recensés à la fin septembre, lors du retrait du médicament. Selon David Graham, les patients ayant eu recours au Vioxx aurait un risque accru de 34% de présenter par la suite les symptômes d'un accident cardiaque. En parallèle, Merck a dévoilé des résultats trimestriels décevants. Pour les trois derniers mois de l'année, le laboratoire a vu ses profits plonger de 21% à 1,1 milliard de dollars en raison du retrait en catastrophe de son blockbuster. L'absence du Vioxx a de fait amputé son chiffre d'affaires de 700 à 750 millions. Et surtout, le groupe a été contraint de provisionner un peu plus de 600 millions en prévision d'éventuelles poursuites judiciaires. (L’Expension – 25-01-2005) Vous le constatez, bien plus de caractères affectés à la finance qu’au problème de santé lamentablement banalisé malgré une fourchette basse de 88 000 + 27 000 morts …

Et quand on lit le Dr Dominique Dupagne qui annonce en avril 2004 dans son site «Le Vioxx, comme tous les anti-inflammatoires, peut fragiliser l'estomac à long terme. Mais rien de grave ni d'obligatoire.» l’on constate le niveau d’incompétence et de soumission à la seule information des laboratoires de la plupart des médecins de base.

Le Vioxx, c’est 1 scandale. Dans la médecine actuelle, l’on pourrait en dénoncer demain des dizaines d’autres bien plus graves qui chiffrent les morts par centaines de milliers. Certains sont d’ailleurs dénoncés, argumentaires et preuves à l’appui. Mais la finance détenant la presse, qui s’en souci ?

Les récompenses de la vie vont de préférence à l’intrigue, à la vulgarité, au charlatanisme qui cultive l’art de la réclame (RENAN). Cherchez les masses financières les plus importantes et vous saurez à qui profite le crime. A l’opposé, un mode thérapeutique efficace et bon marché sera toujours diffamé, interdit puis poursuivi …

Et puis, pour le fun :
Il y a plus de dix ans, un cancérologue critiquait l'approche psychobiologique du cancer. Un journaliste présent demanda à ce médecin comment savait-il que cela n'avait aucune valeur scientifique.
Le cancérolgue : si c'était vrai cela se saurait.
Le journaliste demanda : et où cela serait-il publié ?
Le cancérolgue manifestemment outré : Mais dans nos revues scientifiques.
Le journaliste : Ah oui et qui aurait vérifié cela ?
Le cancérologue : Personne car on ne va pas s'amuser à vérifier des conneries ..."

La rédaction de " Médecine autrement"
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
See also