Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Art, Science et Tradition «  

L’ETAT FRANÇAIS serait-il un ETAT VOYOU ?

Kokopelli est harcelé de procès: appel aux dons

Message qui m'a été transmis par mon ami Robert-Regor Mougeot ce jeudi 7 septembre 2006.

Kokopelli est harcelé de procès: appel aux dons

L’ETAT FRANÇAIS serait-il un ETAT VOYOU ?

Un jugement du tribunal d’Alès du 14 mars 2006, a relaxé l’association Kokopelli qui œuvre pour le maintien et la promotion de la biodiversité cultivée et culturelle. Ses engagements lui avaient valu d’être traînée devant le tribunal pour « commerce de semences non inscrites ».

Le tribunal a débouté l’Etat, du fait qu’il ne respecte pas les lois … européennes comprises !!!

L’association Kokopelli revendique et défend le droit des générations à naître de choisir leur alimentation, en libérant la semence. L’Etat, le GNIS, la FNPSP (deux structures corporatistes, liées à l’agrobusiness) nient cette évidence. Se basant sur des lois d’un autre siècle, de fait passéistes, restrictives et castratrices, ces organismes ont fait appel de la sage décision du tribunal d’instance, au mépris de tout respect et de tout bon sens. Cette affaire sera appelée à l’audience du 31 octobre 2006, cour d’appel de Nîmes (Gard).

Cet appel n’est pas dirigé contre Kokopelli : il est directement opposé à la souveraineté alimentaire de chacun d’entre nous. Cette négation du droit a pour but de conforter quelques transnationales de l’agroalimentaire dans leur situation de monopole et de séquestration du vivant.

L’association n’a pas vocation à devenir abonnée des prétoires. Le financement et les forces vives de Kokopelli doivent être consacrés à transmettre un bien génétique reproductible, plus riche que celui dont nous avons hérité : la semence est un patrimoine inaliénable de l’ensemble de l’humanité. Nous défendons génétiquement, techniquement, biologiquement ce patrimoine, réalisant de fait une mission de service public qui devrait être assurée par l’état.

Les accusations et diffamations portées contre nous tous, nous obligent à vous solliciter, pour nous soutenir pécuniairement. Ces procès coûtent chers, tant en temps qu’en espèces sonnantes et trébuchantes. C’est aussi une volonté de nos accusateurs : nous épuiser financièrement, de façon à éradiquer toute contestation alternative, révélant la complicité Etat français-multinationales de l’agrochimisemencière. Nous avons le courage, la volonté, le devoir, de contribuer à faire émerger la vérité, de faire perdurer la vie, au-delà de toute adversité.

Monsieur Chirac a qualifié d’état voyou, ceux qui fournissent des pavillons de complaisance aux pétroliers pollueurs de nos océans ; comment faut-il appeler un pays qui fournit des pavillons de complaisance pour polluer de façon irrémédiable nos semences en hypothéquant notre avenir et l’accès à l’autosuffisance alimentaire de toute la planète ?

Source:

http://www.kokopelli.asso.fr/actu/new_news.cgi?id_news=74

PhB
on Sep. 12 2006
Etant un citoyen 'lambda', il ne m'étais jamais venu à l'idée qu'un quelconque organisme puisse se prévaloir d'autoriser ou d'interdire l'utilisation de telle ou telle plante !

J'ai toujours et spontanément perçu que l'eau, l'air, le monde annimal, la végétation, étaient des biens communs à l'humanité.

Avec les négligences d'abord, la dictature ensuite de l'industrie chimique, nous sommes amenés à boire de l'eau en bouteilles.

Aux abords et dans les grandes villes, nous avons maintenant des panneaux de signalisations nous informant du taux de pollution de l'air.

Dans tous les pays où se trouvent de grands rassemblements de population, se sont disséminés de monstrueux camps de concentrations annimales. Le monde annimal - dit 'domestique' - a été dépouillé de toute sa dignité, torturé, assujetti à une nourriture impropre, des traitements soit disant de surveillance médicale, puis abbatu...

Le monde végétal a, lui, été soumis a une ségrégation raciale impitoyable. Toute plante servant à la nourriture des humains a été condamné à subir un traitement voisin de celui des annimaux. N'ayant sans doute pas assez donné, ce même monde végétal se voit maintenant attaqué dans sa génétique ! Les autres plantes ont survécu comme elles ont pu. Malheur à elles si les Groupes Financiers, qui nous gouvernent, les soupçonnent de pouvoir devenir un objet de profit !

A part cela, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

PhB
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »
See also