Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Les animaux et nous «  

La psychanalyse peut-elle nous apprendre pourquoi la barbarie est un mal récurrent ?

 

Bien-sûr que oui, surtout si elle est utilisée en tenant compte de ce point aveugle, fondateur de l'homme: le reniement de son animalité et  la création d'un mythique "genre humain" qui  est métaphysique, pas scientifique. Je soutiens, et les faits le démontrent, qu'en reniant son animalité, l'homme a perdu toute chance d'accéder à son humanité.

En effet de cette soit-disant différence absolue et fondamentale, conforté par les religions et les lois qu'il a faites à son pied et pour prendre son pied, l'homme en a déduit que les autres n'étant pas reconnus comme des alter ego, ceux qui sont pourtant en fait ses semblables sont aisément réductibles à des choses à son service...et sous ses sévices.

On ne voit pas tous la même chose, ce qui n'empêche pas le réel d'exister et les victimes de hurler au secours, en vain, sur fond de surdité. Puissè-je les rendre assez présentes pour faire désirer la chirurgie éthique espérée par elles.
Je rajouterai: de toute urgence. On ne peut pas continuer.

Ce n'est pas possible. Et pourtant...le "pas de loi" persiste et saigne d'autant plus que ce raisonnement primaire et immature nous maintient au stade de la perversion polymorphe, stade où les pulsions non castrées qui sont reines se caractérisent par la jouissance destructrice qu'elles visent sans aucune possibilité de sublimation qui les rendraient civilisées...Ce stade est normal chez les enfants très jeunes. Mais chez  l'adulte, il s'agit bien du stade où sont coincés les psychopathes. On pourrait tout aussi bien le désigner par stade de la barbarie.

Voilà ainsi résumée ma thèse, qui répond de manière scientifique à la question liminaire.

http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-291504.html

Miralda CAPOUILLEZ
on Oct. 9 2007
Ce n'est pas la première fois, qu'une partie du texte est difficilement lisible (chevauchement des mots ) ! Cela me demande du temps (dont je ne dispose pas toujours) de tout recopier mot pour mot pour le re-transmettre... au point d'y renoncer bien souvent, c'est dommage car cela est d'un grand intérêt.

Pourriez-vous y remédier, SVP ? Merci d'avance.

Miralda Capouillez

Boisrobert, Gildas
on Oct. 8 2006
Bonjour,

à ce propos, il serait bon de lire l'article à cette adresse : http://www.erenouvelle.com/newsdrno.php

bien amicalement, Gildas
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »
See also