Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «  

Devise

on a faim ! on a faim !

Je voudrais tout d'abord remercier les concepteurs de ce site de nous proposer une plateforme de cette qualité.

J'avoue très humblement ne pas avoir le bagage intellectuel nécessaire pour apprécier pleinement nombre de communications qui s'y trouvent, mais peu importe, ce que je ne peux saisir, je le survole et je finis toujours pas me poser sur des mots qui me font du sens.

Au niveau art, science et tradition, je me trouverais plutôt du côté art. C'est dire que la plupart de mes intuitions me sont à la fois familières et étranges au point où, faute de mots, il me faut les siffloter ou les colorier ! Et pourtant, je les chéris comme un cadeau du ciel, je les manie comme un petit oiseau tombé du nid. Elles me font un trésor de sens et d’espoir que je m’efforce de partager à ma façon, avec bien souvent l’impression d’envoyer des bouteilles à la mer, il faut bien le dire.

La passion de la vie m’a mené dans bien des combats inutiles, qui, à défaut de gloire, ont eu le grand avantage de me forger, de m’épurer. Vu la façon dont mon cheval trépigne encore, je suppose qu’il m’en reste à faire quelques uns avant de n’être que soleil. Mais pour le meilleur et pour le pire, je ne suis pas savant, et vu mon âge, je désespère lucidement de l’être jamais un jour.

Et pourtant, la vie me parle, se chante ou se présente en structures de lumières que petit à petit, je parviens à relier à notre réel, m’efforçant d’en façonner un outil qui se bonifie avec le temps, dans le but d’aider mes frères à s’extirper de ce qu’ils ont appris à être.

Forcément, lorsque j’ai lu votre devise, j’ai cru tout d’abord reconnaître une problématique qui est fondamentalement la mienne. Et puis j’en suis venu plutôt à y voir une forme de revendication : oui, cela résume assez bien l’élan qui me porte.

Mon âme s’est soudainement mise à saliver, mais le texte arrivait à sa fin, tout en suggérant qu’il pourrait se prolonger, se développer en cas de respons significative.

Je ne sais si mon apétit aura un tel effet, toujours est-il que je me suis permis de m’introduire dans la salle à manger. Je n’ai pas été jusqu’à me mettre une serviette autour du coup parce que je sais me tenir un minimum mais enfin, en attendant que le dîner soit prêt et en espérant avoir l’honneur d’être des convives, je vais continuer, en guise d’apéritif, à parcourir les pages du site.

Ne vous hâtez point toutefois, c’est déjà un immense bonheur que de vous savoir aux fourneaux, alors nous pouvons bien attendre le temps qui vous semblera adéquat. Nous nous arrangerons de notre impatience naturelle par quelques lectures au coin du feu.

Bien à vous

Gw
Saad
on Sep. 16 2007
Bonjour…

Je crois que pour savoir bien choisir ces mots, c'est avoir une bonne expérience de la vie, riche en connaissance, seul le style manque pour passer de l'ordinaire à l'extraordinaire…

On trouve dans la vie des disciplines que les uns préfèrent et que d'autres non; ou plus les considèrent moins intéressantes. L'art c'est le meilleur. La science c'est le nécessaire. Les traditions se sont les piliers des sociétés. Mais ce qui manque c'est la vraie religion. L'art c'est pour voir, écouter; sentir, le beau du moche. La science c'est pour savoir penser méthodiquement, de savoir ce qu'on ne connaît pas, pour comprendre mieux la vie .Les traditions c'est pour ne pas être piégé dans les mauvaises habitudes. La religion c'est pour se sentir mieux dans sa peau.

Je dis que l'expérience de la vie m'a entrainé dans des situations, comme celle qu'on dit: Incroyable mais vrai. Et le peu de savoir que j'ai accumulé d'après mes études, comme on dit universitaires, n'ont pas fait de moi un théoricien, ou un poète, ou un écrivain. Et pourtant quand j'ai eu conscience de ce que je suis, et de ce qui m'attend, je ne suis pas cessé de lire; d'écrire; et de réfléchir, pour se trouver enfin de compte un vieux…

J'ai essayé d'expliquer que réfléchir sur le bagage de connaissance qu'on a accumulé depuis si longtemps, se trouve certaines vérités; que d'autres ignores, ou plusieurs personnes croient, que c'est le bon chemin. Si l'humanité actuelle compte six et demi milliard d'individu; et que les chemins se croisent pour mener la personne de la naissance jusqu'à la mort, en passant par l'art; la science, les traditions; et la religion; pour se trouver dans un trou sans avoir résolu; une de ses questions qui étaient posés depuis l'aube de l'humanité…Pourtant certains vérités sont très proche; mais l'orgueil nous rend aveugle. Et quand on sera de l'autre coté de la vie; ça sera trop tard pour corriger les erreurs…

A la prochaine si on' est encore là…
Saad
on Sep. 16 2007
Bonjour…

Je crois que pour savoir bien choisir ces mots, c'est avoir une bonne expérience de la vie, riche en connaissance, seul le style manque pour passer de l'ordinaire à l'extraordinaire…

On trouve dans la vie des disciplines que les uns préfèrent et que d'autres non; ou plus les considèrent moins intéressantes. L'art c'est le meilleur. La science c'est le nécessaire. Les traditions se sont les piliers des sociétés. Mais ce qui manque c'est la vraie religion. L'art c'est pour voir, écouter; sentir, le beau du moche. La science c'est pour savoir penser méthodiquement, de savoir ce qu'on ne connaît pas, pour comprendre mieux la vie .Les traditions c'est pour ne pas être piégé dans les mauvaises habitudes. La religion c'est pour se sentir mieux dans sa peau.

Je dis que l'expérience de la vie m'a entrainé dans des situations, comme celle qu'on dit: Incroyable mais vrai. Et le peu de savoir que j'ai accumulé d'après mes études, comme on dit universitaires, n'ont pas fait de moi un théoricien, ou un poète, ou un écrivain. Et pourtant quand j'ai eu conscience de ce que je suis, et de ce qui m'attend, je ne suis pas cessé de lire; d'écrire; et de réfléchir, pour se trouver enfin de compte un vieux…

J'ai essayé d'expliquer que réfléchir sur le bagage de connaissance qu'on a accumulé depuis si longtemps, se trouve certaines vérités; que d'autres ignores, ou plusieurs personnes croient, que c'est le bon chemin. Si l'humanité actuelle compte six et demi milliard d'individu; et que les chemins se croisent pour mener la personne de la naissance jusqu'à la mort, en passant par l'art; la science, les traditions; et la religion; pour se trouver dans un trou sans avoir résolu; une de ses questions qui étaient posés depuis l'aube de l'humanité…Pourtant certains vérités sont très proche; mais l'orgueil nous rend aveugle. Et quand on sera de l'autre coté de la vie; ça sera trop tard pour corriger les erreurs…

A la prochaine si on' est encore là…
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »
See also