Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Les animaux et nous «  

Expérimentation animale

La validité des expériences sur les animaux remise en cause dans une étude scientifique

Inutiles expériences…Cette étude scientifique, qui avait pour but de démontrer si les expériences sur les animaux pouvaient ou non donner des informations valables pour la médecine humaine, a dévoilé le manque de fiabilité des expériences. Le résultat, particulièrement consternant, a mis en évidence que :
-la plupart des expériences n’étaient pas capables de prévoir l’effet des agents traitants sur l’humain ;
-les travaux étaient généralement mal exécutés ;
-beaucoup d’expériences sur les animaux avaient été faites alors que des études cliniques sur l’humain avaient déjà été accomplies.

176 expériences sur les animaux analysées
Neuf scientifiques indépendants de Grande-Bretagne et d’Argentine ont étudié six méthodes de traitements qui ont eu des effets positifs ou négatifs sur l’être humain. Ces études concernaient le traitement de traumatismes crâniens, de pertes de sang, les attaques cardiaques, les problèmes de poumon chez les bébés prématurés ainsi que de l’ostéoporose.
Pour réaliser ce projet, les comptes-rendus de travaux pratiqués sur les animaux ont été comparés avec des statistiques relatives à la prévision des effets sur l’être humain. De ce fait, 176 expériences ayant utilisé un total de 5'619 animaux (singes, rats, moutons, lapins et vaches) ont été analysées. Ces expériences ont été massivement critiquées dans les six cas, pour avoir été mal planifiées et être de mauvaise qualité.
Quatre des six méthodes de traitements n’ont pas pu prévoir les effets sur l’homme. Deux donnaient même des contre-indications, à savoir qu’un traitement positif sur l’animal s’est avéré être négatif sur l’humain. Beaucoup d’expériences ont même été faites sur les animaux longtemps après que les méthodes de traitement aient été pratiquées sur l’homme. L’étude en a conclu que les scientifiques travaillant en recherche fondamentale et ceux en applications cliniques ne communiquent pas entre eux (ce qui n’est pas nouveau. Ndr).

Contribuable pigeonné
Au delà du scandale résultant de l’utilisation inutile d’animaux et du mépris pour la souffrance de ceux-ci, on est quand même frappé de constater que des vivisecteurs aient réussi à trouver des pigeons pour financer des expériences sur les animaux, alors même que des études similaires étaient déjà été pratiquées en milieu hospitalier. On se moquerait de savoir que des financiers dénués d’éthique aient perdu de l’argent dans ces expériences bidons, si celles-ci n’étaient pas dans la plupart des cas financées par le biais des contribuables -la recherche fondamentale étant une des spécialités de la recherche publique !
http://www.lscv.ch/pages/editi...e_inutiles.html

Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »