Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Art, Science et Tradition «  

- L'EAU & L'ISTHME VITAL du COU

- L’EAU & L’ISTHME VITAL du COU :

JB en précisant implicitement dans « Solution contre les effets négatifs des ondes électromagnétiques ? » que pour stopper le magnétisme adverse, il valait mieux développer le sien, a attiré mon attention sur le rôle fondamental de l’Isthme du Cou & de la Thyroïde, quant à la consommation d’eau, que le monde officiel tente par tous les moyens de nous faire réduire.

Elle écrivait : Il est important de préciser qu’on ne peut se protéger que de l’électricité, il est impossible de stopper le magnétisme (sauf avec µ- metal) puisque le magnétisme peut être indépendant de tout support (Champ H2) qu’il véhicule l’information, ce qui explique que nous ne soyons pas tous égaux devant la nocivité supposée de toutes ces ondes ! »

Il est en effet effectif que ,quoiqu’ils soient intrinsèquement liés , il est possible de considérer dans le cadre d’une dissociation du magnétisme ( condensation ) de l’électricité ( flux),notamment de l’électricité dite « statique « accumulée ,l’on permet leur renouvellement permanent au travers de l’eau du corps & de la prise de conscience ,renforçant par là même son propre magnétisme & s’auto-protégeant, en réactivant les micro-cristaux de magnétite du sang.

C’est le FLUX IONISE de l’eau perpétuellement renouvelée, qui permet alors l’extension exponentielle de son propre électromagnétisme . Il se reconstitue & détruit les attaques externes : celles de l’électromagnétisme d’artifice, mais aussi de vortex occultes manifestés ,bien plus puissants que ce qu’imagine même le scientifique courant .

Cette protection commence par le processus vital de base d’oxydation cellulaire ,liée à la réceptivité & transformation des glandes endocrines,notamment la glande phare de l’organisme : la glande THYROÏDE, mais aussi les parathyroïdes ,situées dans l’isthme du cou,centre de condensation d’énergie sous une apparence liquide ,tel tous les isthmes.

Disons de suite, avant d’en venir à l’essentiel, que les parathyroïdes vont assister la thyroïde de façon primordiale : élever la calcémie et donc permettre de conforter la charpente - donc les moelles- tout en permettant par l’accélération de l’élimination urinaire de précipiter l’élimination du négatif, en favorisant la jonction avec les surrénales.

Cet isthme du cou est en effet si important, qu’il est notoirement sous estimé dans les études…mais JAMAIS par les prédateurs, dont les bas instincts animaux, pendent décapitent & égorgent ! Belle preuve de notre névrose académique ! L’isthme du cou est le centre névralgique entre les surrénales, le plexus solaire & l’hypothalamus. Il concentre les énergies pré concentrées au niveau du plexus, donc du condensateur cœur & les envoie à l’enregistrement cérébral par la thyroïde, y impactant les traumatismes & les joies, décelables éventuellement au scanner.

Ces actions se font au travers du flux ionisé du sang, donc par l’eau du corps qui en porte l’électromagnétisme.

Mais c’est par la thyroïde que s’édifient les tissus nerveux & cervicaux .C’est aussi par elle que le psychisme et l’intellect s’exercent par oxydation des cellules nerveuses,conduisant l’électricité & accroissant la contraction cyclique intracellulaire de l’AMP & ATP (dégradation riche en énergie de nucléoprotéines) nés de l’eau, donc de l’électromagnétisme.

C’est d’ailleurs principalement par l’hormone thyroïdienne, thyroxine, que les globules rouges sont en mesure de fixer l’oxygène, donc d’activer l’oxydo-reduction. Mais plus encore, sans thyroxine, les globules rouges ne peuvent pas restituer l’oxygène aux cellules après le parcours sanguin. Le manque grave peut même amener des cyanoses. C’est aussi l’hormone thyroïdienne qui assure la mise en place neuronale par synthèse des acides nucléiques, des protéines et des enzymes.

Nous voyons ainsi à quel point l’eau et son électromagnétisme renouvelé vont être importants au niveau physiologique et mental : par ionisation ils vont permettre l’accroissement de notre magnétisme créatif & de protection devenant électromagnétisme.

Aussi faut il plus d’eau que notre élimination quotidienne, afin de permettre un décapage en profondeur des empreintes électromagnétiques négatives, mais aussi pour éliminer les stases évidentes et moins évidentes : durcissement lent & insidieux des vaisseaux, déshydratation cellulaire pour compenser la circulation générale et capillaire , sans omettre les redoutables empreintes encore plus longuement silencieuses des névroses socio-individuelles, que tout un chacun croit dépassées.

Or sans la thyroïde et sans sa gestion du sang, donc de l’électromagnétisme, le cerveau ne peut rien mémoriser et reste inconscient. C’est la voie sanguine qui véhicule les hormones capable d’imprimer les modalités comportementales sans même les intermédiaires neuro-sensoriels : nombre d’expériences « inhumaines » de laboratoire sur des animaux en attestent depuis plus de 40 ans – pour les incrédules incurables !-mais sont passées sous silence. D’ailleurs chez le nourrisson les gaines de myéline – cet intermédiaire électromagnétique à tendance liquide qui fait le lien entre les gaz & les solides – ne sont définitivement formées que vers le 9 ° mois.

Nous devons donc en priorité favoriser le flux sanguin de l’isthme du cou ,par l’électromagnétisme d’une eau toujours plus renouvelée ,mais évidemment sans attitude compulsive , de manière à permettre l’extension de notre magnétisme protecteur & l’émission de notre électromagnétisme créatif afin de ne pas nous étrangler nous-même en étranglant inconsciemment notre thyroïde… ; donc notre lucidité & sérénité face à l’adversaire ! Car si la plupart des professionnels de tous ordres s’exprimant sur le sujet, ne réalisent pas ,il demeure une minorité active qui le sait fort bien ! Ne jamais oublier que ce sont toujours des minorités ,dissimulées au cœur des majorités, qui gèrent une planète sous les couvertures officielles d’une pensée dominante démontrée selon des processus de raisonnement déformés, mais déclarés académiques. Les tentatives de démonstration officielle sur l’eau tant au plan scientifique que de la gestion de son cours & de sa distribution en sont une preuve …éclaboussante !

C’est d’ailleurs pour cela que tant de personnes ont du mal à avaler de l’eau & à déglutir : le mal social est si profondément inconscient, le dessèchement des organismes est tel, qu’il faudrait plonger certaines personnes quotidiennement dans un bain pour les réapprivoiser à l’eau …tel un déshydraté, récupéré dans le désert. Même aujourd’hui : combien de gens ne prennent qu’une douche par semaine ? Encore récemment dans une campagne environnante à 50 km d’une mégalopole : »Oh le ballon d’eau suffit bien ! (Donc pas de chauffe eau !) ici nous n’avons pas le gaz ! Mettre deux ballons ? Pensez donc ! On ne va pas rester un quart d’heure sous la douche. ; tout de même ! Et puis c’est cher ! » (Et ce couple paie l’impôt sur la fortune - même si son plancher a singulièrement baissé ces dernières années). Et dans les années 50 /60 c’était la majorité de la population métropolitaine qui se « débarbouillait » devant le lavabo avant d’aller travailler ! « Il faut économiser l’eau…c’est cher .on en a pas beaucoup ! » « Pouah ! l’eau quelle horreur : cela n’a pas de goût ! »..etc…etc…Certes, les états vous la comptent et vous en dissuadent mais la rivière et l’atmosphère en sont pleines !

Il y a donc bien là quelque chose qui ne va pas ! Même en acupuncture où l’on parle de lacs et de mers, il est caché aux étudiants de Chine populaire – à ma connaissance, car on m’a fait remarquer qu’il ne fallait pas se laisser aller à une audace pareille dans les années 80 au risque de me faire mettre en silence mais de façon efficace au ban – que les méridiens d’acupuncture -dits KIN ou rivières (mais oui !)- sont des canaux d’eau ionisée ! On a donc réussi le tour de force de parler de rivières sans eau ou dont l’éventuelle eau n’aurait pas plus de valeur que celle d’un oued …à plus d’un milliard de chinois depuis au moins un siècle. Car j’ose supposer que les ancêtres l’avaient compris..étant acquis que ce sont des universitaires chinois d’Europe qui me l’ont enseigné & l’ont démontré face à leurs pairs …qui étrangement ...restent silencieux ,sans contredire ,ni acquiescer ,voire en tentant d’atténuer l’audience par des manœuvres dissuasives .. .sans l’interdire !

La solution à ce conditionnement qui empêche de dépasser les deux litres d’eau par jour ? Remplir à chaque passage espacé d’environ 2 à 3 heures votre verre de 25 cl plus de deux fois de suite, réabsorbant autant de gorgées d’eaux que nécessaire jusqu’à approcher le volume de ces deux verres. Inutile d’insister sur la part du verre non bu : laisser couler l’eau et le reremplir systématiquement. Ce simple mouvement de l’eau qui coule & de celle non bue que vous ne retenez pas dans le verre mais changez , vous donne l’eau en mouvement du robinet, moins morte que l’eau ayant pris un temps de repos dans le verre & plus facilement ingérable puisque plus vive (si l’on peut dire !)…en plus de l’aspect psychologique inconscient « si je remplis ce verre sans arrêt ..ce n’est pas pour jeter l’eau mais bien pour la boire ..ne serait-ce qu’en partie ! « Et de partie en partie vous dépassererez le verre unique pour aller vers le verre un quart, puis et demi…etc…en étant patient sur plusieurs mois parfois …parfois des années !

Ne pas non plus invoquer l’excuse : »si j’étais prés d’une source d’eau pure … ! » Si vous étiez prés d’une source d’eau pure…votre corps est si desséché à votre insu que vous auriez encore plus de mal à la boire tant son électromagnétisme est puissant & déstabiliserait temporairement votre organisme...plus habitué à tant de pureté ! Et bien sûr privilégier les bains aux douches ..quitte à se doucher dans le bain ! Inutile donc de mentaliser : une fois pour toute le contexte appréhendé par la prise de conscience personnelle. ..l’objectif est de boire un minimum de tant d’eau par jour en ce qui VOUS concerne (pas les autres !)…du robinet ou autre ! On ne discute plus, on ne pense plus, on AGIT …& si possible, on s’y tient dans le temps en se reformatant l’esprit dans le bon sens !

A chacun, par conséquent, de savoir s’il veut tisser la corde par laquelle …il se pendra lui –même ,bafouant en particulier sa thyroïde… ou s’il est à l’écoute de la nature au travers de son organisme & souhaite rester effectivement lucide et serein .
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »
See also