Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «  

H5N1, A/H1N1, TAMIFLUn l’Oseltavimir & Cie... Coucou !!! Nous revoilou !!!

L'industrie pharmaceutique a-t-elle besoin de liquider ses stocks de Tamiflu ? Ou tout simplement de créer un vent de panique, technique bien connue des commerciaux ? En France, le site du Ministère propose ainsi l’accès au Plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale ».

Le Tamiflu sera-t-il efficace ?

Tamiflu est un médicament antiviral éprouvé pour traiter et prévenir la grippe saisonnière. Toutefois, Tamiflu a été étudié et développé sur des souches de grippe différentes et le virus actuel de la grippe porcine de la souche A/H1N1 s’avère constitué pour la première fois, de souches aviaire, porcine et humaine. L’ampleur de l’effet du Tamiflu dans le traitement et la prévention de nouvelles souches de la grippe n’est donc pas assurée.

Si Tamiflu joue un double rôle de prévention et de traitement, son efficacité sur le virus actuel n’est pas garantie, ni son impact sur les conséquences possibles comme le nombre d’hospitalisations, la mortalité, ou même les conséquences économiques d’une telle pandémie de grippe.

Prévention, par prophylaxie visant à réduire la probabilité de développer la grippe, traitement « d’amortissement » des effets de la maladie permettant d’en réduire sa durée ou traitement tout court, la communauté internationale attend aujourd’hui ces trois effets du traitement par Tamiflu. Le Tamiflu) (Oseltamivir) permet de réduire la durée des symptômes et est susceptible de réduire l’incidence des complications tout en proposant un mode d’administration très simple. Si la recherche a démontré l’efficacité des antiviraux à titre de prévention, ces médicaments doivent être administrés dans les 48 heures suivant l’apparition des symptômes.

Un point en cours de l’OMS étudie la prévalence de la résistance du virus H1N1 à l’Oseltavimir. Au 18 mars 2009, du 28 décembre au 24 janvier, 30 pays ont rapporté une résistance à l’Oseltavimir pour 1291 sur 1362 virus A/H1N1 étudiés. La prévalence de cette résistance était la plus élevée au Canada, à Hong Kong, au Japon en Corée et aux Etats-Unis (237 virus sur 241 étudiés). Ce rapport doit être réactualisé régulièrement. Néanmoins, dans son communiqué du 24 avril, l’OMS confirme que le virus à ce stade d’identification est sensible à l’Oseltamivir.

Les centres de contrôle des maladies (CDC) ont, depuis la pandémie de 1976 rédigé des directives sur les stratégies d’utilisation des antiviraux. En France, le site du Ministère propose ainsi l’accès au Plan national de prévention et de lutte « Pandémie grippale ». La constitution d’un stock de vaccins pour chaque pays et en particulier les pays les plus vulnérables à la pandémie, du fait de l’état d’impréparation et de la faiblesse des infrastructures et des budgets de la santé, est logique pourtant le virus peut encore subir des modifications géniques qui peuvent rendre le vaccin actuel moins efficace, par rapport à l’efficacité qu’il a montré sur les souches qui circulaient lors de sa fabrication. Ainsi, le Mexique disposerait de suffisamment de Tamiflu pour traiter un million de personnes, selon les responsables sanitaires.

Les effets secondaires doivent également être pris en compte sur une si large échelle. Le Tamiflu, généralement bien toléré, peut ainsi dans certains cas provoquer des réactions allergiques.

Le nouveau virus de la grippe porcine s’étend et ne peut pas être contenu, ont indiqué ce samedi les autorités sanitaires américaines, mettant en garde contre la survenue de nouveaux cas…

01:00 > Les autorités sanitaires de l’Etat américain du Kansas, dans le centre des Etats-Unis, ont confirmé samedi que deux personnes étaient atteintes de grippe porcine dans leur Etat. Un des patients avait récemment voyagé au Mexique”, ont indiqué les autorités du Kansas dans un communiqué. “Les deux (personnes touchées) ont incubé la même souche du virus (H1N1), identique à celle qui a été identifiée au Mexique, en Californie et au Texas”, ont-elles ajouté.

01:12 > Vers un décret de l’état d’urgence au Mexique ?

La présidence mexicaine a décrété samedi l’isolement des malades atteints de grippe porcine ou en présentant les symptômes du virus de la grippe porcine.

De même, les autorités pourront “pénétrer dans toute sorte de local ou de maison d’habitation” pour “contrôler et combattre l’épidémie“, et pratiquer des inspections de “passagers, bagages, moyens de transport, marchandises” pouvant être porteurs de germes, indique le Journal Officiel.

Le décret institue “l’isolement des personnes pouvant souffrir de la maladie et des porteurs de ses germes, pour la durée strictement nécessaire, ainsi que la limitation de leurs activités (…) pour des raisons épidémiologiques“.

Le texte a été signé par le président de la République Felipe Calderon et son ministre de la Santé, José Angel Cordova.

01:40 > Nous replaçons sur Mecanopolis un article que nous avions mis en ligne le 8 mai 2008 : Selon la CIA, la démographie mondiale est la plus grande menace

01:50 > A Londres, un steward de British Airways qui rentrait de Mexico a été hospitalisé, avec des symptômes rappelant ceux de la grippe A/H1N1.

02:30 > Nos amis d’Infowars.net rapportent que 12 cas d’infection à la grippe porcine seraient avérés en Californie, à San Diego et Imperial County, ainsi que 2 adolescents à San Antonio, Texas.

03:03 > Tous les rassemblements sont désormais interdits au Mexique, y compris les cultes religieux. L’armée patrouille dans toutes les grandes villes du pays, pour distribuer des masques mais également en vue de contenir tous pillages que pourrait générer la situation. Si personne ne parle ouvertement d’état d’urgence, c’est bien vers cela qu’on se dirige dans ce pays.

danger-mondial

03:30 > Les consultations continuent à l’OMS, en vue d’élever le niveau d’alerte de la pandémie de grippe porcine en phase 5*, qui est bel et bien le niveau actuel, comme nous en informions hier, sur cette même page, à 21:10. Ces consultations visent à concerter un maximum de pays sur les mesures à prendre, de sorte à pouvoir gérer les quarantaines que la phase 5 implique inexorablement, tout en contenant les populations de tout effet de panique (ruée sur les denrées alimentaires, fuites de grandes villes et autres possibles troubles à l’ordre publique). Si l’élévation du niveau d’alerte en phase 5 se confirmait, cela nécessiterait une mise en place d’un plan d’action à l’échelle mondiale, comme l’indique les protocoles de l’OMS.

*Phase appartenant à la période d’alerte pandémique, et qui est caractérisée par l’éclosion importante de nombreux cas d’infection par un microorganisme émergent, dans de larges foyers d’infection où la transmission interhumaine demeure encore très localisée, suggérant cependant que ce microorganisme est transmissible d’humain à humain.

04:10> L’Organisation Mondiale de la Santé a qualifié l’épidémie de grippe porcine au Mexique et aux Etats-Unis “d’urgence sanitaire d’ampleur mondiale”, selon CTV. La directrice de l’OMS Margaret Chan appelle tous les pays à faire preuve de la plus grande vigilance. L’OMS poursuivais ses consultations cette nuit.

09:00 : France, le Parisien.fr :

Des cas humains de cette grippe porcine ont-ils déjà été suspectés en France ? Oui, il y a eu des doutes, non confirmés, sur deux personnes revenant du Mexique. Et d’autres ne vont certainement pas manquer de survenir dans les jours à venir. Car les déplacements aériens ou par bateau sont nombreux. Il n’est pas exclu qu’une personne malade, donc potentiellement contagieuse, puisse rentrer en France.

Pourtant, aucune restriction aérienne n’a été encore décidée… Non, pour le moment, aucun pays n’a décidé de mettre en place de restrictions de transport aérien. Ni même n’a déconseillé formellement de se rendre au Mexique. En revanche, il est recommandé aux voyageurs d’être prudents, de prendre des mesures d’hygiène, de rester en contact avec l’ambassade.

10:11 > La Nouvelle-Zélande annonce des cas positif au H1N1, sans toutefois en préciser le nombre : Source : TVNZ

11:00 > Des scientifiques s’alarment du manque de réactivité de l’OMS : Le fait de ne pas modifier le niveau de menace révèle ce que beaucoup de nos confrères disent depuis longtemps : les niveaux de menace de l’OMS sont totalement dénuées de pertinence et de sens. Il est incompréhensible que nous soyons encore en phase 3. Il y a peut-être des raisons à cela - pratique, politique ou même scientifique - et ne pas indiquer nous sommes dans la phase 4, mais l’échec pour décrire la situation actuelle n’est pas l’un d’eux. Lire la suite

11:30 > Trois cas confirmés au Chili

11:47 > La Nouvelle-Zélande confirme 25 cas. 22 lycéens et trois enseignants du collège Rangitoto d’Auckland- de retour d’un séjour de trois semaines au Mexique et placé en quarantaine samedi .

11:50 > Cinq cas confirmés en Colombie

12:00 > Carte des cas A/H1N1 sur Google map

12:05 > Les autorités du Japon ont renforcé les contrôles dans les aéroports sur les passagers venant du Mexique. Des masques sont distribués et des caméras thermiques sont disposées pour détecter une éventuelle fièvre chez les passagers.
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »
See also