Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Les animaux et nous «  

"Intelligence" et traitement de l'information chez les humains et les organismes unicellulaires

...Les humains sont dotés de conscience, à savoir, sommes-nous conscients de nous-mêmes? Cette propension est généralement ce que nous appelons l'intellect, cette partie de nous-même qui réalise, par exemple, "je regarde quelque chose de couleur verte" ou se souvient "hier, j'ai roulé à bicyclette".

L'intellect se réfléchit, il est capable de se voir objectivement. Il peut se représenter à lui-même comme distinct du reste du monde en tant que modèle abstrait, qui lui permet peut-être même de parvenir à une meilleure compréhension de lui-même.

Il serait probablement bien difficile d'expliquer son sentiment quand on regarde quelque chose de vert; et même si la personne était consciente de l'origine de ce sentiment particulier, il ne serait pas possible qu'une autre personne se joigne à elle dans ce domaine individuel du sentiment pour bénéficier de la même impression.

Ainsi, le monde dans lequel chacun d'entre nous réside, peut ne pas coïncider avec ceux des autres; nos mondes individuels, sont plutôt des royaumes créés dans notre esprit particulier, identiques à notre identité individuelle ou conscience de soi. Ainsi, le monde à l'intérieur duquel nous existons n'est pas quelque chose d'extérieur à nous; chacun de nous existe entièrement seul(e), dans on monde séparé, propre à chacun.

Voyons ensuite le domaine du subconscient, un monde qui influe grandement sur la conscience. Il nous suffit de considérer nos propres mécanismes internes de traitement de l'information pour comprendre que la plupart d'entre eux ont lieu au niveau inconscient... De tels mécanismes inconscients de traitement de l'information existent, dans une plus ou moins grande mesure, dans chaque être vivant (par exemple, la tendance des fourmis à se regrouper, ou des paramécies). Ce type là de traitement de l'information peut-il être considéré comme de l'intelligence?

D'autre part, faut-il considérer des personnes ayant perdu la conscience d'elles-mêmes, dans le coma par exemple, ou simplement endormies, comme intelligentes? Si nous pouvons répondre à ces questions, alors nous devrions aussi être à-même de répondre à la question de savoir si les animaux unicellulaires sont dotés d'intelligence ou non. Le but est d'étudier ces mécanismes inconscients de traitement de l'information...

Extrait tiré de Intelligence dans la nature En quête du savoir par Jeremy Narby aux Editions Buchet*Chastel

Présentation de l'éditeur

Les humains sont-ils les seuls à posséder une intelligence et à prendre des décisions rationnelles en toute autonomie ? Dans Intelligence dans la nature, Jeremy Narby montre que les bactéries, les plantes, les animaux et les autres formes de vie non humaines font preuve d'une étonnante propension à prendre des décisions déterminant leurs actions. Au cours d'un voyage extraordinaire, il nous emmène à travers le monde - de la forêt pluviale aux laboratoires hi-tech - dans un ébouriffant dialogue avec des guérisseurs traditionnels et des scientifiques de pointe explorant les sciences du vivant. Des moisissures visqueuses unicellulaires peuvent résoudre des labyrinthes. Les abeilles, dont le cerveau a la taille d'une tête d'épingle, font usage de concepts abstraits. Les plantes parasites, appelées " cuscutes ", peuvent juger correctement le contenu nutritionnel de leurs victimes et décider s'il convient de les exploiter ou s'il leur faut chercher ailleurs. Que dire, et comment nommer ces comportements ? Jeremy Narby a changé notre façon de comprendre les cultures et traditions chamaniques en publiant le livre Le Serpent cosmique, l'ADN et les origines du savoir. Il y révélait la capacité de savoir contenue dans la Nature, telle qu'elle est connue dans les sociétés indigènes. Continuant le voyage sur les nouvelles frontières de la science, il propose, dans cette originale exploration, une conception du monde interprétée par le langage de la science corroborant celle des chamanes. Son écriture narrative et rigoureuse nous offre une réflexion sur des questions essentielles, telle la nature de la Nature et nos rapports avec celle-ci. En tant que prédateurs convaincus de notre supériorité, nous avons des rapports difficiles avec notre environnement naturel. Ce livre invite à la réconciliation.

Biographie de l'auteur Jeremy Narby est docteur en anthropologie de l'université de Stanford (Californie). Il travaille pour l'organisation d'entraide Nouvelle Planète et vit dans le Jura. Ses précédents livres ont été traduits en plusieurs langues.
Share
Post to Facebook
Tweet about this
Share at LinkedIn
Reference this page
Monitor
Recent files
Forum »
See also