Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Art, Science et Tradition «   GRAVE DESINFO sur l'EAU :ATTENTION «  

GRAVE DESINFO sur l'EAU :ATTENTION

« Previous  
Preuve par 9 : Il s'est bien vérifié lors de plusieurs assemblées ,depuis la rédaction de cet article , des dommages qu'il cause .

Je me suis trouvé 2 ou 3 fois au rythme d'une réunion par semaine en face de femmes qui par les grosses chaleurs caniculaires ont déclaré : "je voudrais bien boire ,mais il paraît qu'il ne faut pas trop boire"& une a même ajouté ..; "moins de 1,5 l d'eau par jour"

En les faisant parlé j'ai découvert qu'il s'agissait bien de l'article du journal dont on parle à mot couvert dans l'article de référence . Sur 3 personnes deux ont été facilement convertibles - niveau intistutrice et commerçante - mais l'article a quand même fait ses dégats car elles garderont en partie leurs mauvaises habitudes...le doute ayant été semé & s'ajoutant à l'habitude qui est une seconde nature.

Si un individu rencontre 3 personnes en un mois qui sont influencé de façon destructive par cet article ,il n'y a qu'à multiplier par le nombre d'adultes et de pubers au plan national et international pour imaginer la proportion de dégâts :nous sommes bien au-delà des calculs de probabilités!

Nous nous trouvons donc effectivement en face d'une véritable intention génocidaire qui fonctionne dans l'ensemble plutôt bien & qui vient de sphères discrètes...tel nous l'avons déjà exprimé .

DE plus les nouvelles canicules DESHYDRATENT ENORMEMENT PLUS qu'il y a seulement 2 ans .Cela se sent à même la peau- comme si l'on vous arrachait l'eau des cellules !- & il est parfois difficile de traverser une place géante ,y compris pour des jeunes de 25 ans : "j'ai cru que je n'arriverai pas à traverser la place ...je ne pouvais plus respirer " nous dit une jeune fille en santé normale en arrivant au même commerce que nous. Effectivement une vapeur vraiment à peine perceptible & assez espacée flottait (légérement brune :poussiere des immeubles et du ciment qui ne reste plus accrochée aux paroies ou dalles & que le déplacement de la foule& une vague brise ardente met en mouvement )& l'air n'hydratait plus .

L'individu brûlé est alors tenté d'ouvrir la bouche ..mais il respire encore moins s'il ne réalise qu'il faut se forcer à fermer la bouche et a bien respirer par le nez ...aussi dificile que ce soit..car le nez a des filtres & est adapté à la quantité à respirer.

La déshydratation est telle sur un espace de 200 m qu'il faut surtout penser a bien se rehydrater à la première occasion sans attendre le soir,la fin de ses occupations, en buvant un minimum de deux verres d'eau de 25 cl...même si l'on doit les boire en 4 fois de suite par "à coups ": car la gorge est SI désséchée que ses cellules doivent être réapprivoisées! J'ai fait le calcul proportionnel que sans insuffisance respiratoire majeure -compte tenu de 40 années en plus - je m'étais déshydraté en 200 m autant qu'en faisant 1km de marche forcée-une fois arrivé au seuil d'épuisement , donc avec pas mal de km derrière!- sous l'uniforme en 1967 à la même période sous la même chaleur ,dans la même région au bord de la mer ,alors qu'en 67 j'étais en montagne dans la même région. J'ai calculé qu'avant de devoir suite à la déhydratation, prendre des pastilles de sel,il faudrait au moins 4 fois moins de temps qu'à cette époque...;soit un désséchement du quart en plus par 10 ans...Ce qui veut dire qu'un jeune de 25 ans se déshydrate deux fois plus qu'il y a 40 ans ..;au moins ...sans que ce soit une question de région et climat..mais de pollution artificielle & ne l'oublions pas ..d'électromagnétisme de synthése .

La lumière est en effet de plus en plus blanche et les filtres naturels que l'atmosphère mettait avant disparaissent ou s'étiolent.Cette lumière brûle donc plus au travers de la manifestation calorique ,au point d'agir sur la capacité de concentration, déconcentrant même les individus sur plusieurs jours :une nuit de sommeil ne suffit pas à leur redonner la capacité de concentration subtile initiale. Il ne s'agit pas de la chaleur naturelle de la Lybie ou plus douce de Jordanie ,mais d'une chaleur pire que dans les zones les plus déshydratées du SAHEL ou du TOGO..qui s'en rapprochent un peu.Mais il y a une connotation déshydratante en plus :une véritable effet "brique réfractaire" qui extraie littéralement l'eau de vos cellules de façon perceptible de l'extérieur ...sans même regarder une partie de son corps!

Que cela soit intentionnel ou pas l'article de ce journal avait donc bien vocation génocidaire.

by sinuspires on Aug. 7 2008