Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Art, Science et Tradition «   La bio-physique au secours des virus «  

La bio-physique au secours des virus

« Previous Next »

On peut lire juste avant :(mais qui en est donc l'auteur ?) 

 "Les scientifiques ne sont pas parfaits, mais vous ne pouvez pas penser qu'ils refusent de voir la vérité sciemment... Ils cherchent à comprendre, à avancer, et ne rejetteraient pas pour s'amuser, une théorie prometteuse qui pourrait leur assurer des résultats. Soyons sérieux. " 

Si vous voulez rester vraiment sérieux, considérez à sa juste mesure l'errance permanente et obstinément bornée de la frange de ces insensés scientifiques qui persistent à oeuvrer dans les limites dogmatiques d'un matérialisme et un rationalisme ringards (ne fut-ce que s'il l'on ne prend en considération que les avancées incontestées de la Physique Quantique) :

"Ils [la majorité des scientifiques] ont été formés à l'école du matérialisme. C'est un moule extrêmement rigide composé d'un ensemble de dogmes qui ne sont pas forcément expliqués scientifiquement !

Par exemple, affirmer que notre existence n'est qu'un assemblage biologique sans essayer de comprendre tout ce qui n'entre pas dans ce cadre - sous prétexte que ce n'est pas "scientifique" - est un dogme, pis, une superstition !

La science est pleine de superstitions, de croyances de toutes sortes... Le plus navrant, c'est que le public est persuadé que la science a réponse à tout.."

John ECCLES, Prix Nobel de Médecine pour la découverte des processus chimiques responsables de la propagation de l'influx nerveux (1963) (Source : "Psychologie" n° 100).
  

"En général, les dogmes matérialistes n’ont pas été édifiés par des gens qui aimaient les dogmes, mais par des gens qui pensaient que rien de moins net ne leur permettrait de combattre les dogmes qu’ils n’aimaient pas. Ils étaient dans la situation de gens qui lèvent des armées pour défendre la paix. "

Bertrand Russell ("The Basic Writings of Bertrand Russell", p. 241 - Routledge, Londres,1992).

 

'L'approche matérialiste et rationaliste du vivant ne peut permettre l'appréhension de la vie dans son essence et sa globalité,  et donne une idée fausse, très réductionniste de la réalité : "Nous sommes fondamentalement englués dans la superstition du matérialisme qui nous dit que l'expérience sensorielle est le test décisif de la réalité.

 Par conséquent, toutes nos méthodes de guérison sont également fondées sur cette superstition".
 
Si vous comprenez vraiment ce qu'est la science, alors la science - au moins jusqu'à présent - n'a pas été une méthode pour explorer la vérité. La science a été une méthode pour explorer la représentation commune de ce que nous pensons être la vérité. Et la carte n'est pas le territoire" ! "Si notre carte est incomplète, alors ce qui ne se trouve pas à l'intérieur de la structure de cette carte nous échappe et nous ne pouvons l'explorer (D. Chopra) " ""

Le Pr Jacqueline BOUSQUET (Docteur ès Sciences, Biologie, Biophysique, Chercheur honoraire au C.N.RS., Chargée d'enseignement à la Faculté Privée des sciences Humaines de Paris Conférencière, Ecrivain) :

"Le paradoxe de la science est qu'il n'y a qu'une réponse à ses méfaits et à ses périls : encore plus de science." Romain Gary
 

 « La science a fait de nous des dieux avant de faire de nous des hommes. » Jean Rostand

-----
Baudouin Labrique, psychothérapeute

 

by Labrique Baudouin on Dec. 8 2008