Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «   à propos du docteur Hamer, long mais très édifiant... Programme de Jean Jacques Crèvecoeur «  

à propos du docteur Hamer, long mais très édifiant... Programme de Jean Jacques Crèvecoeur

« Previous Next »
"(...) valider de telles découvertes selon les procédures ad hoc scientifiquement, selon les (incontournables) normes et usages officiels "

Ainci donc, selon le raisonnement simpliste de Monsieur Labrique, écartelé entre l'ancien et le nouveau paradigmes, utilisant les arguments des Inquisiteurs, lesquels pourtant refusent de seulement regarder les travaux du Dr Hamer, le savant devrait obéir à des normes et des usages officiels, alors qu'on lui refuse l'accès à ces normes et usages officiels !

Est-il seulement conscient des énormités livrées sous sa plume ?

Donnez-nous des preuves !

D'accord, les voici, votre honneur !

Non, nous ne voulons pas les voir ces preuves ! (lire = ainsi, nous pourrons continer à mentir en prétendant que ces preuves sont inexistantes !)

La médecine d'État a recours aux statistiques, parce que ce n'est pas une science, Monsieur !

"Il y a des mensonges, des mensonge ignobles et des statistiques" Mark Twain

Exemple ! Pour la chimiothérapie, les statistiques n'englobent jamais les patients qui décèdent avant la fin du protocole, alors qu'ils sont légion ! Les oncologues ne retiennent que les patients ayant suivi le traitement complet. La vraie donnée, le taux de succès = 2 % après 5 ans.

Nos chiffres changent continuellement, à l'évidence, et selon une progression constante depuis plus de 25 ans. Vers la fin des années 80, le Dr Hamer avait quelque 10 000 dossiers. Aujourd'hui, il en a plus de 45 000. Mais si vous y ajoutez ceux des autres Hamériens, ce nombre grimpera, cela va de soi. Maintenant, en considérant la loi anti-secte, le fait que bien des médecins se taisent, comment, selon vous, pourrions-nous vous fournir un nombre exact ?

Et plus que tout, en quoi ces données pourraient nous intéresser ?

Nous ne traitons pas des statistiques, Monsieur l'Inquisiteur, mais des humains !

Lucas

by Lucas on Apr. 9 2009