Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «   à propos du docteur Hamer, long mais très édifiant... Programme de Jean Jacques Crèvecoeur «  

à propos du docteur Hamer, long mais très édifiant... Programme de Jean Jacques Crèvecoeur

« Previous Next »
La Médecine nouvelle germanique est un cercle. La Biologie Totale n'est qu'une tangente !

J'aimerais ajouter que seuls les thérapeutes initiés par le Dr Claude Sabbah ou l'un de ses disciples croient que ses enseignements s'inspirent largement des travaux du Dr Ryke Geerd Hamer, alors que c'est loin d'être le cas. Ce sont deux mondes diamétralement opposés.

Vous remarquerez que le Dr Hamer dit pour sa part que le Dr Sabbah ne livre pas du tout sa science. Avis que partagent les Hamériens, dont certains ont fait préalablement leur formation en Biologie Totale, car ils ne reconnaissent aucun des enseignements, à part une partie des lois et c'est tout ! Cela est assez choquant, parce que le fumiste ose vanter les mérites du Dr Hamer (il mérite le prix Nobel ! dit-il par exemple) pour ensuite subtilement le démolir. Nous dirons de moins en moins subtilement. Oserons-nous dire qu'il est un bon exemple de mythomane aggressif...

Je m'emporte un peu, mais il est temps que cela cesse. La vie est trop précieuse pour qu'un charlatan poursuive longtemps son oeuvre.

Ce généraliste ne respecte point la base de la Médecine nouvelle germanique, à savoir les cinq lois biologiques. La base !

À cet égard, le manque de rigueur et la superficialité des explications ne sont pas seules en cause. Il y ajoute un capharnaüm de notions incompatibles et parfois même en totale contradiction avec les lois.

Sa connaissance et sa compréhension des travaux sont hautement limitées, si on en juge la formation qu'il dispense. Ou s'il les connaît, il les occulte.

Au moins cinq années d'études continues et soutenues sont requises pour maîtriser la Médecine nouvelle germanique. Le Dr Sabbah a bien des prétentions, mais ne trompe aucun Hamérien digne de ce nom.

Il dit des faussetés quant aux recommandations du Dr Hamer. En fait, nombre de citations qu'il prête au Dr Hamer sont impossibles ou carrément fausses.

Sa compréhension de la quatrième loi biologique est nulle, avec pour preuve ses prescriptions répétées d'antibiotiques pour ne serait-ce qu'une simple otite !

Il mêle à des notions de médecine classique, des chocs biologiques dénaturés ou des conflits farfelus, par exemple un conflit de la difficulté à ordonner des chiffres !

Il n'est plus dans la biologie (Biologie Totale ?) ni la médecine nouvelle, mais dans la symbolique, la métaphore, la poésie, les analogies, la kabbale, la mystification et autres avenues incompatibles avec la science, cela greffé à la médecine traditionnelle.

À la question incontournable, à savoir pourquoi on obtient des résultats avec un savoir aussi mince ? La réponse est limpide !

Les patients consultent rarement quand ils n'ont pas de manifestations physiques, lesquelles surviennent lors de la résolution du conflit, l'individu passant de la sympathicotonie à la vagotonie. Et donc, la consultation a lieu lors de la phase de réparation. Si rien n'est fait pour contrecarrer les efforts de l'organisme (i.e. absorber une substance sympathicotonique, chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie, cortisone, morphine, etc.) à se rétablir, selon le programme biologique bien-fondé, l'individu retourne à la normotonie.

En ce cas, le thérapeute pourrait tout aussi bien lui jouer un petit air de violon en le rassurant. "Vous êtes en train de guérir. Tout va bien!"

Là où les choses se corsent pour ces thérapeutes qui ont l'illusion que leurs patients guérissent grâce à eux, c'est lorsque les conflits sont multiples, que le conflit relève du cerveau ancien ou, impardonnable manquement à la formation, que le syndrome des canaux collecteurs du rein est impliqué ! Et cela est très fréquent pour les diagnostics sérieux !

Plus le cas est complexe, car généralement les patients ont plus d'un conflit, plus ces thérapeutes jouent avec le feu, leur propension à intellectualiser ou à chercher dans les antécédants, et jusqu'aux ancêtres, ce qui est ridicule, les faisant dériver loin du sujet et de la condition concernée et allongeant inutilement le temps et le nombre de consutations. Les échecs sont nombreux, mais on les passe sous silence.

Pour la majorité des consutations, en deux à trois heures, un Hamérien par sa maîtrise de toutes les spécialités complète une anamnèse et le patient est fixé !

Le cerveau archaïque n'a aucune sensibilité aux airs de violon ! Nous sommes dans la vraie biologie animale (respirer, manger, se reproduire, les conflits inconscients, les conflits du "morceau" !). Ils ne sont pas préparés à cela et ils échouent lamentablement.

Enfin, ils ne connaissent pas la psychiatrie hamérienne, alors que tous les patients ont des constellations de différentes intensités et que nous devons absolument en tenir compte dans l'évaluation. Le Dr Claude Sabbah se targue d'avoir découvert la mini-maxi schizophrénie, alors que le Dr Hamer en parlait déjà dans son Legs sous l'appellation "effet hypnotique du conflit". Renommer les choses pour se les approprier est probablement ce qu'il fait de mieux !

Il y en aurait encore long à dire, mais je présume que ces quelques lignes suffiront à susciter une réflexion et un approfondissement du sujet par une vérification des lois et des travaux auxquels le Dr Claude Sabbah prétend référer. Quiconque étudie convenablement l'ensemble des travaux colossaux du savant ne saurait être trompé par cet individu ni jamais établir de lien entre lui et le Dr Hamer.

Merci de me permettre d'apporter des précisions fondamentales, car il est évident que la confusion a été semée dans les esprits depuis trop d'années au détriment de l'intérêt public et principalement des personnes qui mettent leur confiance en des thérapeutes dont la connaissance de la médecine nouvelle laisse à désirer. Il arrive de plus en plus souvent que nous nous retrouvions devant des patients dont la condition n'a pas changé ou dont la condition a empiré et parfois à un point si critique que nous ne pouvons plus rien faire pour eux. Le Dr Sabbah a donné l'illusion à trop de thérapeutes qu'ils étaient prêts à recevoir en consultation. Si vous me lisez et avez reçu cette formation, je ne vous demande pas de me croire sur parole, mais de bien faire vos vérifications...

Lucas

by Lucas on Apr. 10 2009