Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «   à propos du docteur Hamer, long mais très édifiant... Programme de Jean Jacques Crèvecoeur «  

à propos du docteur Hamer, long mais très édifiant... Programme de Jean Jacques Crèvecoeur

« Previous Next »
" Lucas écrit : je vous donne précisément un exemple prouvant que je ne crois pas en la valeur des statistiques. Ne venez pas me dire par la réplique que j'y ai recours, alors que je démontre par l'exemple qu'on les utilise essentiellement pour tromper ! Relisez donc la citation de Mark Twain. Vous constaterez que les statistiques suivent les mensonges ignobles dans la gradation ! "
Je le répète : si vous ne croyez pas en la valeur des statistiques, pourquoi donc en faites-vous vous-même l’usage pour rectifier ces statistiques sur le succès de la chimiothérapie ? En fait vous démontrez implicitement (et certes involontairement !) que le problème ne réside pas dans les statistiques, en tant que telles ; sans y avoir recours on ne pourrait rien démontrer scientifiquement (ni d’ailleurs empiriquement) car, pour confirmer une hypothèse ou du moins lui donner quelque relatif crédit, on doit pouvoir montrer qu’elle se concrétise dans un nombre significatif de cas et ce qui permet d’établir des relations de cause à effet, dans une fourchette d’un certain pourcentage (issu donc du dressement des statistiques en rapport).

Le problème vient de l’USAGE qu’on en fait et de la part de certains, comme par exemple lorsqu’il s’agit de démontrer la prétendue efficacité des vaccins (dont il n’existe aucune preuve scientifique de leur utilité) ou de se prêter à des expérimentations en laboratoire dans un contexte déjà surstressant pour les animaux cobayes et dont la majorité, du fait de ce seul surstress somatisent souvent à l’endroit ou dans l’organe ou le système touché par de tes produits ; comme l’a démontré largement le Pr Jacqueline Bousquet, ce n’est pas ce que contiennent de tels produits qui est en cause mais leur simple utilisation interprété comme une agression par ces cobayes qui génèrent les somatisations. Sont manipulées erronément les statistiques visant alors à montrer et subséquemment que c’est la nature particulière de tels produits qui est à mettre en cause ! Voici ce qu’en a notamment dit le Pr Bousquet : « L'approche matérialiste et rationaliste du vivant ne peut permettre l'appréhension de la vie dans son essence et sa globalité, et donne une idée fausse, très réductionniste de la réalité (citant D. Chopra - "Nous sommes fondamentalement englués dans la superstition du matérialisme qui nous dit que l'expérience sensorielle est le test décisif de la réalité. Par conséquent, toutes nos méthodes de guérison sont également fondées sur cette superstition"- Si vous comprenez vraiment ce qu'est la science, alors la science - au moins jusqu'à présent - n'a pas été une méthode pour explorer la vérité. La science a été une méthode pour explorer la représentation commune de ce que nous pensons être la vérité. Et la carte n'est pas le territoire" ! (recitant D. Chopra:) -"Si notre carte est incomplète, alors ce qui ne se trouve pas à l'intérieur de la structure de cette carte nous échappe et nous ne pouvons l'explorer. » http://webmaster555.free.fr/ accoler à ce qui précède : sciences/bousquet.html

La méthode utilisée par le Dr Hamer et qui est de se baser sur des cas vécus recensés (que Lucas appelle ici « dossiers ») et donc respectant le contexte du « territoire » ne tombe évidemment pas dans les écueils matérialistes qui sont le fait de cette science de laboratoire et qui ne peut donc conduire qu’à de fausses constatations ; quant on se rend compte que cette "analyse", conforme strictement aux dogmes scientifiques matérialistes et rationalistes, est à la base viciée, puisque sa vision écarte péremptoirement l'influence du psychisme, pourtant générateur de variables ; la science médicale conventionnelle refuse pourtant de prendre en compte ces derniers ; il faut savoir que, suivant le protocole officiel sensé valider les expériences scientifiques (fixant les règles à prendre en compte), il est incontournable de se garder d'introduire dans l'expérimentation, quelque variable contaminante ; par variable contaminante, il faut entendre une variable qui ne fait pas partie du plan de recherche, mais qui peut exercer une forte influence sur les variables étudiées. C'est ainsi que cette science-là ne prenant en considération que des éléments matériels, tombe dans les pièges des visions mécaniste et newtonienne du monde mais aussi dans cet autre piège qui est la division cartésienne et mythique entre matière et esprit. C'est une telle attitude qui a fait (très justement) dire à feu le Pr Paul Feyerabend : "La science est la plus récente, la plus agressive et la plus dogmatique des institutions religieuses. "!

Pour ne citer que lui, le grand microbiologiste, feu le Pr Rêne Dubos, célèbre microbiologiste et inventeur de l'antibiotique, faisait déjà les constats suivants : " J'ai toujours pensé que le seul problème de la médecine scientifique, c'est qu'elle n'est pas suffisamment scientifique. La médecine moderne ne deviendra vraiment scientifique que lorsque les médecins et leurs patients auront appris à tirer parti des forces du corps et de l'esprit qui agissent via le pouvoir de guérison de la nature." (Cité paradoxalement par David Servan Schreiber dans son livre "Anticancer", car il tombe dans les mêmes écueils que la science conventionnelle).

René Dubos disait encore : "Quelles que soient sa cause et sa manifestation chaque maladie implique tant le corps que l'esprit, et ces deux aspects sont à ce point interconnectés qu'il est impossible de les séparer l'un de l'autre. " (Cité par le Pr Cannenpasse-Riffard dans son éclairant et remarquable livre "Biologie, Médecine et Physique Quantique").

J’en profite pour inviter le Pr Bousquet, créatrice de ce site et de ce forum pour bien vouloir donner son avis sur le sujet de cette rubrique et ce qui y est développé.

Vous avez tort de refuser les statistiques et ce faisant, vous invalider l’usage qu’en a IMMANQUABLEMENT fait le Dr Hamer, sinon, je le répète, comment aurait-il pu démontrer les liens (REPETITIFS) entre telle maladie et telle situation conflictuelle et de là en arriver à mettre au jour sa loi d’airain du cancer ?

" Lucas écrit : Cela clarifié, ma statistique était juste, mais le nombre d'années n'est pas 5 mais 7. Mon erreur ! "
Pourquoi donc sous votre plume vous affirmez que votre « statistique était juste » et d’un autre côté, vous prétendez que « La médecine d'État a recours aux statistiques, parce que ce n'est pas une science, Monsieur ! » ; vous seul ou les Hamériens peuvent donc y recourir et dans ce seul cas elles sont donc à prendre en considération ?

" Lucas écrit : Voulez-vous bien m'expliquer en quoi les protocoles scientifiques notariés, signés par tous les médecins, spécialistes et PhD présents aux vérifications (plus d'une, vérifiez !), attestant de la validité des lois biologiques, ne sont pas des preuves recevables ? (…)Ce ne sont pas de vraies preuves ? Dites-nous pourquoi et en quoi et donc sur quelle base vous les jugez irrecevables. "
Vous confondez validité au sens général et validité scientifiquement admise. Ce sont en effet des preuves que j’accepte personnellement, car je crois en la bonne foi de ces scientifiques qui ont apposé leur signature sur de telles feuilles ; je me suis toutefois étonné ce que ces mêmes scientifiques se sont privés d’écrire à ce sujet des articles dans des revues scientifiques (pourquoi donc ?!) ; cependant, pour que de telles attestations soient valides suivant les critères mis en place dans l’expérimentation scientifique, il aurait fallu détailler dans un dossier les conditions complètes de l’expérimentation (protocole scientifique) ; c’est une rigueur qui est indispensable pour éviter le plus possible que l’émergence de constatations dès lors fantaisistes, parce que faites sous une forme trop rudimentaire et qui ne permet pas de pouvoir en contrôler l’exactitude !

[quote] Lucas écrit : Seriez-vous en train de reprocher au Dr Hamer d'avoir agi comme Oskar Schindler ? [quote] Ici encore vous comparez des choses qui ne sont pas comparables et c’est encore de l’amalgame !

Restons rigoureux dans l’argumentation ! En fait, ce à quoi s’est adonné le régime hitlérien en massacrant des Juifs était, entre autres, illégal sur le plan du droit international et qui prévaut sur ce qui national ; dans de telles conditions, son action pour sauver des Juifs ne pouvait qu’être sujette à l’admiration surtout que pour y arriver il n’a commis aucun délit au regard du droit international.


Baudouin Labrique, psychothérapeute

by Labrique Baudouin on Apr. 11 2009