Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Forum «   Coups de gueule «   à propos du docteur Hamer, long mais très édifiant... Programme de Jean Jacques Crèvecoeur «  

à propos du docteur Hamer, long mais très édifiant... Programme de Jean Jacques Crèvecoeur

« Previous Next »

Le SIDA est une fable !



Le Pr Luc Montagnier est un pseudo-scientifique ayant bénéficié de larges sommes pour ses recherches sur un virus du SIDA (supercherie innommable qui tue par programmation) inexistant !

100 000 $ de récompense à qui prétend et peut prouver le contraire

Lien Si les soit-disant sidéens ne meurent pas des traitements de la médecine allopathique, c'est de peur, voire de panique, d'impuissance, de dévalorisation de soi, d'isolement, etc... Les chimpanzés que l’on a contaminés artificiellement ne font pas de sida. Eh oui, ils n’entendent pas le diagnostic ! Ils sont donc insensibles au verdict de mort, à ce que le Dr Michel Henrard appelle le « génocide thérapeutique ». (Sünder)

Posez-vous les bonnes questions = Pourquoi, dans la plupart des cas, les séropositifs ne présentent-ils aucun symptôme ?

Pourquoi, contrairement aux autres virus, l'infection virale sidaïque n'a-t-elle pas de symptômes obligatoires ?

Pourquoi y a-t-il plus de 25 symptômes différents utilisés pour convaincre que si vous êtes séropositif, la maladie dont vous êtes atteint provient du soit-disant virus ? Sachez qu'il existe 70 facteurs pouvant vous rendre positif au test, alors que vous n'êtes infecté d'aucun virus – jamais isolé – du sida. Parmi ces facteurs : la grippe !

Lien

Lien 2

L'ONU utilise des modèles qui l'aident à estimer le nombre de cas de la (soi-disant) maladie dans la population générale. L'absurdité de leurs modèles n'est pas difficile à discerner. Un exemple : Le Nairobi Times (Kenya) souligne que, selon l'ONU, 182 500 Kenyans sont morts du SIDA en 1997. Pourtant, selon le gouvernement kenyan, il n'y a eu que 185 500 morts en tout dans la même année. En Afrique, le diagnostic est largement basé sur les symptômes. Une définition typique (il y en a plusieurs qui sont utilisées) consiste en une perte de poids d'au moins 10% associée avec la diarrhée, la toux et la fièvre. Ces symptômes doivent persister pendant au moins un mois. C'est aussi typique d'une gamme d'autres maladies, dont plusieurs sont endémiques en Afrique– telle la malaria, la tuberculose et le choléra.

Extrait de "Le mythe du sida africain"

Le Groupe pour la Réévaluation Scientifique de l'Hypothèse VIH-SIDA a vu le jour grâce à un groupe de signataires pour une lettre ouverte à la communauté scientifique.

Lien

Lien 2

La position du Dr Ryke Geerd Hamer

Lien

Lucas

by Lucas on Apr. 16 2009 edited by julien on Apr. 17 2009