Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Téléchargements «   Documents de Jacqueline Bousquet «   Conférence de Jacqueline Bousquet à l'espace Mouneyra, le 30 avril 2010 «  

Conférence de Jacqueline Bousquet à l'espace Mouneyra, le 30 avril 2010

« Previous Next »
" Nous nous reproduisons à un rythme effréné, ce que ne font pas les animaux "


Bonjour J.B, l'argument appuyant le fait que nous sommes pires que des animaux concernant la gestion de la procréation me semble naïf ou au choix manipulateur, sans vouloir vous offenser et en toute amitié.

Contre argument 1 : Les crabes

Contre argument 2 : Les lapins

L'humain a des défauts, il évolue lentement, il fait des erreurs, mais rien ne justifie selon moi ce genre d'argument.

Vous avez abordé le thème de la division, la dualité.

Le simple fait d'exister, d'être un homme est une division, de pouvoir se comparer à un autre moi, à autrui c'est bien sur une division. Si vous regardez comment le vivant se comporte sous un microscope, vous vous apercevrez que la division est souvent présente.

Je suis très ouvert et j'ai l'imagination fertile.

Pourquoi l'humain ne serait-t-il pas qu'un simple robot organique créé de toute pièce par une race extra terrestre reptilienne et très avancée, travaillant avec nous, parmis-nous. Chaque idée qui nous viendrait subitement sans réflexion viendrait d'eux pour nous aider à aller dans leur sens.

Chaque expérience individuelle serait stockée en nous c(cf. Kundalini), puis lorsque suffisamment d'expérience aura été stockée, que la civilisation humaine est mûre pour la récolte, il suffira de venir moissonner ces expériences en provoquant "l'éveil", l'ascension très présent sur le web ces derniers temps.

Nous sommes peut-être seulement des vaches à traire, existant pour alimenter une banque de donnée E.T, un ordinateur quantique conscient de lui-même, devenu "fou" et voulant se comprendre lui-même et réclamant toujours plus de données à ingurgiter. Toute l'histoire ne serait qu'un conte de fée pour accepter l'inacceptable. L'arbre de la connaissance du jardin d'Eden représenterait l'arborescence de tout notre cerveau, l'accumulation de tout notre savoir et des souvenirs. La pomme serait la glande pinéale, qu'on retrouverait dans l'oudjat Egyptien, représentant une coupe sagittale du cerveau. La glande pinéale serait la montagne de la bible (Cf. Paul Foster) où se fait la communication avec le très haut. Cette pomme est croquée (cf. force serpentine, montée de kundalini) et une fois illuminé, vous êtes mûr pour être récolté.

Une fois récolté, vous n'avez plus de souvenirs, vous êtes "formaté" comme un disque dur. Soit vous faites le choix que quitter ce monde et rejoindre le réseau informatique du super ordinateur fou, soit vous restez sur terre et bonne chance pour ré-inventer la roue.

Comme beaucoup d'articles présents sur le web, je n'ai aucune preuve à apporter à mes affirmations, je ne fais qu'imaginer et agglomérer différents éléments en ma possession.

Pourquoi ne pas simplement vivre sa vie du mieux qu'on le peut avec ce qu'elle nous offre ?

Pourquoi tenter de convaincre autrui ? N'est-ce pas la un refus d'accepter sa condition actuelle ?

Vouloir changer quelqu'un en c'est de l'autorité, et cela à mon humble avis n'est pas profondément authentiquement humain.

L'autre change de lui-même par mimétisme comme le font magnifiquement les enfants.

"Etre le changement que l'on souhaite à l'extérieur".

En espérant ne pas avoir fait flipper certain(e)s avec mon hypothèse farfelue donnant sens à "l'existence" humaine.

Amicalement,

Luka.

by Luka on Sep. 12 2010