Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Communiqués «   La médecine nouvelle du Dr HAMER «  

La médecine nouvelle du Dr HAMER

« Previous Next »
2° Découverte dont il s’attribue faussement la paternité : « La loi d'airain du cancer »

J’ai lu tous les ouvrages en français du Dr Hamer et j’ai été sidéré que le scientifique qu’il prétend être ne fait strictement aucune référence à ses prédécesseurs, dont l'un de taille (et poru cause): le Pr Henri Laborit et sa découverte de "l’inhibition de l'action" dans une expérimentation qui place un rat (seul) certes, dans des conditions qui ne sont jamais remplies, dans leur environnement naturel, ce qui restreint la portée réelle d'une pareille expérimentation (même s'il faut saluer le courage et l'intelligence du Pr Laborit à avoir osé prendre en compte les facteurs psychiques dans l'apparition de maladies).

Expérience de Laborit (Inhibition de l’action qui conduit à des maladies) : une situation conflictuelle non résolue (appelé « conflit » par Hamer) qui produit un surstress (ici subir l'électricité)

1° le sujet étant dans un isolement (il se sent seul, sans pouvoir communiquer ce qu'il ressent)

2° Ne trouve pas de solution (ici, pas de possibilité de fuir ou de combattre le problème),

3° pour y survivre, cela crée une somatisation (en l'occurrence les lésions ulcéreuses à l'estomac : on peu timaginer que le rat interprète cette intrusion forcée en lui comme quelque chose à évacuer par la digestion), comme pour détourner le stress subi dans une partie du corps.

Au moment où le Dr Hamer commence à peine ses travaux sur le même sujet mais en se gardant erratiquement de parler de psychosomatique ! Pourtant on ne construit rien sur du neuf… La loi d'airain du Dr Hamer ne fait ainsi que reprendre ce que Laborit avait déjà découvert et pourtant le Dr Hamer qui ne pouvait pas ne pas le connaître, ne le nomme pas !

Henri Laborit a été un des acteurs de « Mon oncle d’Amérique » primé à Cannes (Grand Prix Spécial du Jury au Festival en 1980 et Prix de la Critique Internationale - F.I.P.R.E.S.C.I. en 1980) : c'est un parallèle entre l’attitude d’un couple de rats et celle d’un couple humain où le Pr Henri Laborit (il joue son propre rôle de scientifique expérimentateur.

Scénario : aussitôt après avoir perdu sa situation, Jean Le Gall (Roger Pierre) y est saisi d'une colique néphrétique et Ragueneau (Depardieu), d'une dépression qui le conduit à une tentative de suicide.

Le film avait fait grand bruit et Henri Laborit n'a pas été condamné par un tribunal ni incarcéré à la Santé, certes parce qu’il s’est montré respectueux des lois (à l’inverse du Dr Hamer qui n’a été pas condamné plusieurs fois par rapport à ses théories (il est fallacieux de le poser en martyr) mais tout à tour, pour exercice illégal de la médecine, complicité d’exercice illégal de la médecine et escroquerie).

by Raphaël Desteen on Feb. 6 2011