Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Communiqués «   La médecine nouvelle du Dr HAMER «  

La médecine nouvelle du Dr HAMER

« Previous Next »
Mme Bousquet écrit : « Il ne s'agit pas de flamme mais de vérité mathématique ! Oui Hamer a raison ! Peu importe qu'il cite ou non ses prédécesseurs. C'est lui qui, à la suite de la maladie et la mort de son fils a découvert le lien entre cet évènement et la survenue de son cancer du testicule

Je suis intimement persuadé que la quasi-totalité des maladies ont une origine psychique mais le problème n’est pas là. Le lien qu’a fait Hamer entre son cancer comme les 200 autres liens qu’il a fait au départ des cas qu’il a eu à Munich (CHU) (et pas les 10.000 voire plus tels qu’on le prétend !) relève de l’empirisme primaire. C’est inacceptable et irrecevable pour le scientifique que le Dr Hamer prétend être !

Pourquoi ne s’est-il pas attaché à compléter les études empiriques scientifiques du Dr Michel Moirot (que vous connaissez bien) qui a pris la peine d’étudier plus de 4000 cas (religieuses et religieux) ? (Cf. son introuvable livre Origine des cancers ).

Il a pu ainsi montrer qu’il y avait un pourcentage plus élevé de décès par cancer, chez les cloîtrés, hommes et femmes ; par exemple, les femmes contractaient plus de cancer du sein et jusqu’à neuf fois plus de cancer du larynx que les autres femmes (lesquelles sont sujettes pourtant à des tas de prétendus « facteurs de risques » tels que produits par une hygiène de vie nettement moins favorable et un environnement plus pollué).

Il a ainsi pu démontrer (scientifiquement) que la composante psychique est déterminante dans la survenance du cancer ; d’autres scientifiques éclairés (auxquels vous appartenez certes) comme le Prix Nobel Jean-Luc Montagnier reconnaissent à présent l’incidence du psychologique dans la survenance des cancers :il en est « arrivé à la notion de "champ oxydant" ». Dans « l’addition des phénomènes générateurs de stress oxydant », il inclut des « facteurs psychologiques » (1) et précise que « le système immunitaire lui-même est affaibli par les problèmes de stress psychologique » (2) .
(1) Luc Montagnier, ‘Les Combats de la vie’, Éd. Jean-Claude Lattès, Paris, 2008, pp. 190-191. (2) Interview du Pr Montagnier, propos recueillis par Céline Andrillon pour la revue Bio-énergie n°27 (http://www.nature-et-forme.inf...cle-838821.html).

Selon ce que j'en ais, les travaux de Pinel ne conduisent pas directement à établir un lien de causalité entre psychisme et cancer. Si c’est le cas merci de développer ce point de vue, vu l’importance que cela revêt.

Pour Hamer, je trouve personnellement que son amateurisme scientifique (notamment des (prétendues mais fallacieuses) « vérifications scientifiques » présentées comme telles mais très lacunaires) a fait plus de tort que de bien dans la perception du public sur ce qui fait la genèse des maladies et pire, cela a occulté les avancées déterminantes de la psychosomatique qui avait déjà fait dire ce qui suit : « C'est la médecine tout entière qui doit s'ouvrir à la psychologie et devenir psychosomatique. Ou pour mieux dire, avec WEISS et ENGLISH [°] : "Toute maladie relève à la fois de l'esprit et du corps et toute thérapeutique est, de ce fait, de la médecine psychosomatique. Lorsqu'on en sera dûment persuadé, le terme psychosomatique pourra disparaître, les données qu'il traduit étant désormais impliquées dans le terme médecine". Mais pour cela il faut que tous les médecins et psychiatres soient authentiquement formés à la psychologie et aient renoncé au préjugé organiciste. » (Marc-Alain Descamps (1992). Corps et psyché, p16). ° Ouvrage de référence : Médecine Psychosomatique. L'Application de La Psychopathologie aux Problèmes Cliniques de Médecine Générale

by Raphaël Desteen on Feb. 15 2011