Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Communiqués «   La médecine nouvelle du Dr HAMER «  

La médecine nouvelle du Dr HAMER

« Previous Next »
Chers lecteurs,

Si vous souhaitez donner la réplique à un mythomane agressif, procédurier, menteur, manipulateur et inquisiteur, je vous en prie, procédez. Je crains en poursuivant de dépasser les règles de la bienséance.

Dés les premières lignes, confondre les lecteurs en manipulant les faits et chiffres, à savoir la thèse présentée à la Faculté de Médecine de Tübingen, accompagnée de 200 dossiers médicaux, et les quelque 6 500 dossiers confisqués à la clinique du Dr Hamer, nous sommes fixés quant à l'entreprise de désinformation.

Le paroxysme est atteint par son soutien obscur aux Inquisiteurs et aux Tribunal de Siegmaringen; le mensonge éhonté de non-reproductibilité transmis par communiqué à la communauté scientifique, sans avoir seulement regardé la thèse, démenti ensuite devant les tribunaux, avec pour preuve les injonctions répétées à procéder à une vérification que Tubïngen refuse de faire, preuve éclatante que les lois sont justes et indiscutables, me donnent la nausée, cela même si par ma pratique en psychiatrie j'aurai tout vu.

Tout esprit éclairé sait que si ces lois n'étaient pas justes, on s'empresserait de procéder, et que par ailleurs, nous sommes tous confrontés à un précédent historique dans l'histoire universitaire. Une trentaine de vérifications, selon les règles et les exigences reconnues en science, prouvent l'irréfutabilité de ces lois biologiques.

Pour ce qui est de ses références soi-disant scientifiques, le canal blog seulaumonde a été conçu par une toute jeune dame sans instruction dont le père est décédé d'une hémorragie interne, en fait foi le rapport du médecin légiste, et qui accuse en toute inconscience un praticien de Médecine nouvelle germanique du Québec, alors que cette hémorragie a suivi de peu une prescription médicale pour une phlébite, à savoir le protocole habituel : anti-inflammatoire et anticoagulant...

Comment je sais cela ? Son père, feu Alain Piat, a organisé une formation en Médecine nouvelle germanique à l'Institut de santé naturelle Fleury-Rodet de Montréal, où il a présenté publiquement tout son dossier médical d'alors.

Un an auparavant, condamné à 6 mois, il avait refusé la chimiothérapie pour un cancer de la prostate. Peu après son premier entretien avec le thérapeute, référé par son épouse, une massothérapeute, son choc initial identifié (confrontation avec sa fille et peur pour sa descendance), il a confié à celle-ci ses inquiétudes pour son avenir, car elle fréquentait un voyou. Il s'est dès lors remis à uriner normalement et les résultats de son antigène prostatique spécifique se sont avérés des plus positifs. L'homme était convaincu et a en conséquence multiplié les témoignages.

Il a admis que le fait que sa fille ait rompu avec ce jeune homme avait aussi hautement contribué à régler son conflit, mais que sa relation conflictuelle avec elle ne s'améliorait point. Père et fille étaient toujours à couteaux tirés.

L'homme ayant confié à maintes reprises sa solitude et son impuissance face à ses proches, desquels il ne recevait aucune écoute, aucun respect et aucun soutien et avec lesquels les confrontations étaient perpétuelles, a, par son implication dans les réseaux québécois et français de Médecine nouvelle germanique, où il a reçu soutien, amitié et reconnaissance, commencé à solutionner un profond choc d'impuissance. Il a confié à de très nombreuses personnes que cette impuissance remontait à l'enfance, s'étant manifestée face à son père, puis face à ses soeurs et ses beaux-frères et s'étant poursuivie face à son épouse, son fils (il a eu le courage d'admettre qu'ayant perdu l'affection de son épouse après cette naissance, il avait ressenti de la jalousie envers son fils et une culpabilité conséquente) et sa fille. Selon ses dires, on ne cessait de l'exhorter à s'orienter vers les traitements conventionnels.

Les atteintes osseuses ayant également été mises en relief par la scintigraphie osseuse, il est passé de la sympathicotonie à la vagotonie (réparation osseuse), selon la loi biphasique découverte par le Dr Hamer.

Avant d'interrompre sa formation, la douleur nécessitant alitement et repos, il a expliqué aux étudiants sa joie de se savoir en vagotonie, les résultats positifs de sa récente scintigraphie et la volonté de son oncologue de procéder également à une ponction, qu'il a catégoriquement refusée, sachant pertinemment par sa formation qu'en perçant le périoste, on provoque un ostéosarcome. Il a par ailleurs vanté les mérites du puissant antalgique (recette de Dominique Baudoux, pharmacien aromatologue)à base de six H.E. pour le soulagement de ses douleurs et a mis en relief les effets délétères de la morphine.

Jusqu'à la fin, il n'a jamais cessé de correspondre par courriel et de communiquer par téléphone avec les personnes qui l'aimaient et le soutenaient, ses ressentis de profonde impuissance, son isolement et sa grande solitude, ainsi que son intention de quitter son foyer où il était retenu contre son gré et où aucun de ses amis n'étaient les bienvenus. Il a été forcé de faire appel à des ressources extérieures pour mettre à exécution son projet. Son épouse et sa fille sont passées outre sa volonté en se présentant à la maison de repos où il est décédé et n'ont jamais honoré sa dernière volonté réitérée à de nombreuse reprises d'acquitter les honoraires de son ami thérapeute, cela même si le dit thérapeute lui avait dit qu'en qualité d'ami, il ne lui devait rien.

Ce thérapeute, François Leduc, M. Ing., naturothérapeute et herboriste, consultant et enseignant en Médecine nouvelle germanique, après 8 ans d'études à temps plein, est maintenant poursuivi par le Collège des médecins du Québec pour pratique illégale de la médecine, cela après avoir été la victime d'un reportage mensonger et diffamatoire à la télévision nationale.

L'épouse de ce thérapeute, une journaliste, y est faussement présentée comme une thérapeute, ce qu'elle n'est point ni n'a la prétention d'être. Tous ceux qui exercent selon les cinq lois biologiques à travers le monde savent pertinemment qu'elle a été convaincue par Alain Piat, notamment, alors qu'elle rédigeait des articles sur les alternatives aux traitements conventionnels du cancer (articles qui ont été publiés au Québec dans la revue Mieux-Être et le Journal Vert) est devenue une amie intime et une confidente de cet homme, et a suivi avec lui la formation en Médecine nouvelle germanique qu'il a lui-même organisée à Montréal, après avoir suivi une première formation complète à Budapest.

Ces personnes ont donc été faussement accusées d'avoir provoqué le décès de leur ami et par ces accusations, ont perdu leur crédibilité.

L'ex Dre Guylaine Lanctôt a transmis un communiqué de soutien à son réseau international dont j'ai reçu copie. J'ai également reçu d'un ami médecin un état de la situation précaire du couple depuis la diffusion de ce reportage mensonger et diffamatoire en mai 2010. Le procès a été fixé au 30 août 2011. L'accusé se représentera sans avocat. Le couple a tout perdu, est endetté et mon interlocuteur précise qu'il est à mettre sur pied un recueil de dons pour lui venir en aide.

Je vous avouerai que ces nouvelles ne font qu'attiser mon profond dégoût pour l'obscur personnage qui déverse ici son fiel infect et toxique.

Un autre mythomane agressif, Beaudoin Labrique, étant associé à ce blog pseudo-scientifique, je ne peux que conclure par le vieux dicton : qui se ressemble, s'assemble.

Lucas

by Lucas Laflamme on Feb. 16 2011