Skip to main content Help Control Panel

ARSITRA.org - Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel

Bénéficier du nécessaire. Se consacrer à l'Essentiel.

Home «   Communiqués «   L’Inde veut faire cracher sa formule à Coca-Cola «  

L’Inde veut faire cracher sa formule à Coca-Cola

  Next »
Bonjour

J'habite en Inde et quelques commentaires

Il est vrai que l'Inde utilise beaucoup de pesticides, mais il faudrait peut être souligner que l'Inde est aussi un grand laboratoire chimique pour de nombreuses firmes occicentales (y compris pour les médicaments) qui s'assoient joyeusement sur l'éthique qu'elles appliquent en occident... Y compris des entreprises occidentales qui se vantent de produire en Inde des produits bio arrosent abondamment leurs cultures de pesticides... Les premières victimes en sont le petiti peuple indien qui n'a pas accès aux informations citées dans l'article... En outre, il existe de grandes différences entre l'Inde des mégalopoles et celle de la campagne...

Que le coca contienne plus de pesticides, cela semble couler de source pour cette première observation. Certainement que la Coca Colas filtre l'eau utilisée... la mauvaise filtration vient d'une infrastructure pesima des stations d'épuration.

Quant aux boissons gazeuses, pratique courante dans le tiers monde, elles sont plus sucrées car le sucre... coupe la faim...

Dans cette histoire, il y a autant de culpabilité et complicité de la part des entreprises occidentales que du propre gouvernement indien...

Quant au probléme de l'obésité, c'est carrément impudique d'en faire une géneralité... Les classes riches se nourrissent mieux (diete moins monolithique) et copient les modèles occidentaux... sans compter le probléme de l'alcoolisme, (probléme numéro Un en Inde) qui favorise les bedaines rondes.... Si les riches sont sédentaires, les petites gens n'arrêtent pas de bosser pour survivre... L'exercice, ils en ont à revendre et pas besoin de faire du yoga pour cela... ou alors, aller donc ramasser le bois et chercher l'eau, par tous les temps et tous les jours et marcher pendant des kilomètres avec les femmes indiennes....

Quant à la médecine ayurvédique, quand elle est restée authentique, puisque comme la médecine traditionnelle chinoise, elle s'est occidentalisée pour répondre à la demande du marché, perdant ainsi beaucoup de ses savoirs ou les occultant, elle est réservée à ceux qui en ont les moyens. les pauvres, eux, ils vont à l'hopital du gouvernement ou on les bourre de médicaments chimiques (english medicine, comme ils disent et les Big Pharma font beaucoup de bénéfices) à des doses de cheval... Et la iatrogénie n'est pas étrangère aux problémes de santé "collatéraux" dont ils souffrent... Ajouter à cela que le stress du pauvre (multiples causes), cela existe aussi, bien qu'ils n'aient guère le temps de s'offrir le luxe d'une dépression...

Amitiés. Katiouchka

by Katiouchka on Aug. 12 2006